Cet article date de plus de deux ans.

Défiance envers l'AstraZeneca : "On n'arrive plus à avoir de candidats" pour se faire vacciner, explique un médecin généraliste à Villeneuve-d’Ascq

Le vaccin contre le Covid-19 AstraZeneca suscite la méfiance, à tel point que certains médecins généralistes ont du mal à écouler leurs doses, comme l'explique l'un d'eux.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Vaccination à l'AstraZenaca effectué par une médecin généraliste en cabinet en mars 2021 (EDDY LEMAISTRE / MAXPPP)

La défiance des Français envers le vaccin AstraZeneca est forte. À tel point que depuis qu'il y a eu quelques rares cas de thrombose, "on n'arrive plus à avoir de candidats", a expliqué ce mercredi sur franceinfo le Dr Jonathan Favre, médecin généraliste à Villeneuve-d’Ascq (Nord) et co-fondateur du collectif Stop postillons. "Personnellement, j'ai fini de faire mes premières injections d'AstraZeneca et je vais me concentrer sur les rappels", a-t-il ajouté.

"C'est extrêmement compliqué de programmer nos vaccinations AstraZeneca, prévient le médecin. Ma secrétaire a passé la journée hier à téléphoner à des patients pour booker un flacon, avec un énorme taux de refus. Cela devient très problématique si on veut optimiser les doses de flacons."

Le Dr Jonathan Favre a appelé tous ses patients de plus de 55 ans. "Actuellement, je n'ai presque plus de candidats, en sachant que j'avais déjà vacciné 140 personnes au cabinet. J'arrive au maximum de ce que je peux faire pour les plus de 55 ans." Face au refus de vaccin avec l'AstraZeneca, "on essaie de les convaincre mais il y a des personnes qui préfèrent attendre d'être vaccinées avec un autre vaccin."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.