Covid-19 : le Japon suspend l'utilisation d'1,63 million de doses du vaccin de Moderna après la découverte de "corps étrangers" dans les fioles

"Pour l'heure, rien n'indique que des doses contenant ces contaminants aient été administrées", a fait savoir le porte-parole du gouvernement japonais.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un homme reçoit une dose de vaccin contre le Covid-19 à Tokyo (Japon), le 25 juin 2021. (RODRIGO REYES MARIN/ ZUMA WIRE/P / ANADOLU AGENCY / AFP)

Des impuretés ont été signalées dans certaines fioles. Le Japon a annoncé jeudi 26 août la suspension d'1,63 million de doses du vaccin de la biotech américaine Moderna contre le Covid-19. Le groupe pharmaceutique Takeda, qui importe et distribue au Japon le vaccin de Moderna, a ainsi demandé à Moderna de mener une "enquête urgente" sur les trois lots dans lesquels des "corps étrangers ont été découverts" et qui ont été produits en Espagne, selon des médias locaux. 

Selon un communiqué de Takeda, "plusieurs centres de vaccination" ont signalé la présence de contaminants dans des fioles de vaccin Moderna. D'après la chaîne de télévision publique NHK, ces impureté ont été repérées dans 39 fioles scellées de vaccins, dans huit centres de vaccination différents au Japon, y compris à Tokyo.

Ces fioles provenaient toutes d'un seul des trois lots retirés de la distribution au Japon. L'utilisation des deux autres lots a été arrêtée par mesure de précaution, a expliqué jeudi le porte-parole du gouvernement Katsunobu Kato. "Pour l'heure, rien n'indique que des doses contenant ces contaminants aient été administrées" à des personnes, a-t-il ajouté lors d'un point-presse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.