Bénéficiaires, montants, démarches... Trois questions sur l'allocation de rentrée scolaire versée aujourd'hui et revalorisée de 100 euros cette année

Le gouvernement avait justifié cette majoration par les "conséquences sociales" de l'épidémie de Covid-19 sur les foyers aux revenus modestes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Une femme et sa fille au rayon des fournitures scolaires d'un supermarché à Valence (Drôme), le 23 août 2019. (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS)

Bouffée d'air pour de nombreux parents, l'allocation de rentrée scolaire sera versée mardi 18 août – à l'exception de La Réunion et Mayotte, où elle l'a été le 4 août. A deux semaines de la reprise des cours, plus de 3 millions de foyers aux revenus modestes recevront cette somme. Elle sera majorée cette année de 100 euros à titre exceptionnel, en raison de l'épidémie de Covid-19, avait annoncé le gouvernement en juillet. Voici ce qu'il faut savoir de cette allocation.

Pouvez-vous en bénéficier ?

L'allocation de rentrée scolaire (ARS) est destinée aux parents ayant à charge un ou plusieurs enfants écoliers, collégiens, lycéens, étudiants ou apprentis âgés de 6 à 18 ans. Plus exactement, elle concerne les enfants nés entre le 16 septembre 2002 et le 31 décembre 2014 inclus. Mais elle peut aussi être versée pour les enfants plus jeunes mais déjà inscrits en classe de CP.

Elle est soumise à des conditions de ressources. Pour la toucher, les revenus du foyer pour l'année 2018 ne doivent pas avoir dépassé 25 093 euros pour les familles avec un enfant ; 30 884 euros pour deux enfants ; 36 675 euros pour trois enfants ; et ainsi de suite en ajoutant 5 791 euros au plafond pour chaque enfant à charge. Ce plafond a été légèrement relevé par rapport à l'année dernière.

Les familles dont les ressources dépassent "de peu" le plafond peuvent aussi recevoir une ARS, "réduite" et "calculée en fonction de [leurs] revenus", précise le site de la Caisse d'allocations familiales (Caf).

Combien peuvent toucher les bénéficiaires ?

La somme reçue dépend du nombre d'enfants du foyer et de leur âge. Les bénéficiaires de l'ARS recevront 469,97 euros par enfant de 6 à 11 ans (c'est-à-dire qui n'auront pas atteint 11 ans avant le 1er janvier prochain) ; 490,39 euros par enfant de 11 à 14 ans ; et 503,91 euros par enfant de 15 à 18 ans.

Ces montants ont augmenté d'un peu plus de 100 euros par rapport à 2019, alors que l'ARS est traditionnellement revalorisée de façon bien plus limitée (+0,3% entre 2018 et 2019).

Annoncée par le Premier ministre, Jean Castex, dans son discours de politique générale du 15 juillet, cette mesure est "exceptionnelle". Elle est prise en raison "des conséquences sociales de la crise épidémique", a justifié le ministère des Solidarités fin juillet. 

C'est "une mesure de solidarité pour nos enfants, afin qu'ils puissent reprendre l'école avec tout ce qu'il leur faut dans la trousse et dans le cartable pour bien apprendre", s'est félicité le ministre Olivier Véran. Le budget nécessaire à cette majoration a été adopté dans le cadre du plan de relance. Elle vient s'ajouter à l'"aide exceptionnelle de solidarité" versée le 15 mai à "plus de 4 millions de foyers et familles modestes", a-t-il rappelé.

Si la Confédération syndicale des familles n'a pas communiqué cette année sur le coût de la rentrée scolaire, la Fage, un syndicat étudiant, a estimé à 3,21% la hausse des frais pour un étudiant à l'université par rapport à l'an dernier, rapporte France Inter, à cause notamment du budget nécessaire à l'achat de masques.

Quelles sont les démarches à accomplir ?

L'ARS est versée automatiquement aux parents d'enfants âgés de 6 à 16 ans, sans qu'il soit nécessaire d'en faire la demande, s'ils perçoivent déjà des allocations familiales. Dans le cas contraire, ils doivent imprimer une demande de prestations sur le site de la Caf, la remplir et la renvoyer par courrier.

Pour ce qui est des enfants de 16 à 18 ans, il est nécessaire de signaler qu'ils sont toujours scolarisés, via le site ou l'application de la Caf.

Enfin, dans le cas des enfants qui n'auront 6 ans qu'en 2021, mais sont déjà scolarisés en CP, les parents doivent récupérer un certificat de scolarité auprès de l'école, et l'adresser à leur Caf.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.