Solidarité : quand un chef étoilé cuisine pour les soignants

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Portrait : la solidarité d'un chef étoilé engagé
France 2
Article rédigé par
E.Bergeon, B.Baubit, B.Jeunehomme, L.Golfin, L.Dugast - France 2
France Télévisions

Christophe Aribert est le premier chef étoilé vert : il a fait le choix de privilégier la cuisine végétale. Il cultive un lien unique avec les producteurs locaux de l'Isère et du massif de la Chartreuse. Depuis le début de la crise sanitaire, malgré les difficultés, sa ligne est restée la même : développer des actions de solidarité. 

Épinards, oignons, carottes et champignons : tout a poussé dans un rayon de cinq kilomètres. C'est le crédo du chef étoilé Christophe Aribert. Sa cuisine végétale de terroir a fait de lui l'un des premiers chefs à obtenir une étoile verte au guide Michelin, celle qui récompense les chefs engagés. Mais la crise sanitaire est passée par-là : le restaurant a fermé et ses 35 employés sont au chômage partiel. Pendant cette pause forcée, Christophe Aribert dit avoir appris la patience, mais aussi la solidarité. 

Des repas pour l'hôpital de Grenoble

Tout le monde est mis à contribution, même ses fournisseurs. L'un d'eux vient tout juste de lui faire un don de légumes. "Du coup on va aller cuisiner pour le personnel soignant", explique le chef Aribert. De retour en cuisine, il réunit sa brigade bénévolement. Ils vont cuisiner pour l'hôpital de Grenoble (Isère). "C'est super important d'être solidaire de cette profession. Et déjà, nous ça nous réunit tous ensemble, ça nous fait du bien. Pour l'équipe, c'est génial : on se retrouve, on parle. Sinon, on ne se verrait pas !", explique-t-il. Depuis un an, le chef Aribert a confectionné plus de 5000 repas pour les infirmers, médecins et aide-soignants du CHU de Grenoble.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Solidarités face au coronavirus

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.