A Nîmes, des artistes et thérapeutes proposent quelques pas de danse dans la rue pour être ensemble malgré tout

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Danser pour créer du lien social
Article rédigé par
Véronique Dalmaz-Nicolas - franceinfo
France Télévisions

Une fois par mois, un collectif invite les Nîmois à danser dans l’espace public, tout en respectant les gestes barrières. Une initiative pour continuer d’échanger malgré la pandémie. #IlsOntLaSolution

Comment faire pour garder le contact malgré la distanciation physique ? A Nîmes, des artistes et thérapeutes organisent le dernier dimanche de chaque mois des rendez-vous dansants. "On vient à la rencontre, on échange et en fait c’est très intense" raconte une participante. Retrouver des émotions, des sensations, c’est tout l’objectif de ces invitations. "La danse, c’est un mouvement où justement on peut rapprocher les corps même à distance" raconte Noël Cadagiani, chorégraphe et enseignant en danse.

Collectif Les conversations aux parapluies 

Le collectif qui est à l’origine de cette initiative s’appelle Les conversations aux parapluies. Au printemps dernier, à l’issu du premier confinement, ces membres avaient déjà organisé, dans un parc public, des petits groupes de paroles pour rapprocher les habitants. "Se voir, se regarder, se rencontrer, c’est aussi l’idée que dans la rue, et n’importe où, même si on a un masque, nous ne sommes pas des aliens. Nous sommes en lien et nous pouvons nous retrouver" explique Anne Sauzède-Lagarde, l’une des thérapeutes du collectif. Artistes et thérapeutes espèrent que ces différentes expériences seront reprises dans d’autres villes afin de lutter contre la morosité ambiante.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.