DIRECT. Nouvelle journée de manifestations contre le pass sanitaire, la mobilisation faiblit

Plus de 141 000 personnes ont manifesté samedi, dont 18 000 à Paris. 

Une manifestante lors d\'une marche contre le pass sanitaire, à Valence (Drôme), vendredi 3 septembre 2021. 
Une manifestante lors d'une marche contre le pass sanitaire, à Valence (Drôme), vendredi 3 septembre 2021.  (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Ils étaient 20 000 personnes de plus la semaine dernière. Un total de 141 655 personnes, dont 18 425 à Paris, ont manifesté contre le pass sanitaire en France pour le huitième samedi consécutif, soit une mobilisation de nouveau en baisse, selon le ministère de l'Intérieur. A 19 heures, le ministère avait comptabilisé 215 rassemblements, dont cinq à Paris.

La vaccination sans rendez-vous tout le week-end. Samedi et dimanche, il sera possible de se faire vacciner contre le Covid-19 sans rendez-vous. "Tous les centres de vaccination proposeront de la vaccination sans rendez-vous ce week-end, des opérations éphémères seront mises en place sur le territoire et il sera toujours possible de se vacciner dans un grand nombre de centres commerciaux", a indiqué le ministère de la Santé.

La vaccination à l'école à partir de 12 ans. Collèges et lycées contribuent désormais à la campagne de vaccination, ouverte seulement aux plus de 12 ans. Des "équipes mobiles" vont être déployées dans certains établissements et des groupes d'élèves volontaires seront acheminés vers les centres de vaccination. Dans les cortèges, la vaccination des plus jeunes est farouchement rejetée par nombre de manifestants. Au 30 septembre, le pass sanitaire devrait devenir obligatoire pour les 12-17 ans lors des sorties scolaires.

 La vaccination obligatoire pour toutes les personnes majeures en Nouvelle-Calédonie. Dans cet archipel qui a enregistré 136 cas et où le virus n'a causé aucun décès depuis le début de la pandémie, la mesure est destinée à empêcher le virus d'entrer et de circuler. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h58 : "Si on se compare à tous les pays du monde, la France est plutôt dans une situation satisfaisante, nos concitoyens le savent bien. On est libres, même si on a des contraintes, et il faut continuer à faire attention en gardant le masque et les gestes barrières."

23h55 : Le premier ministre réagit au chiffre lâché par un membre du conseil scientifique, d'un potentiel de 50 000 enfants contaminés par jour, et parle de chiffres "catastrophistes". "Notre pays est celui qui a réussi à maintenir ses écoles ouvertes le plus longtemps. (...) Il y a un protocole sanitaire strict, je surveille la rentrée comme le lait sur le feu, elle s'est déroulée de manière satisfaisante."

23h54 : "La priorité, c'est clairement de lutter contre la crise sanitaire, on a une pandémie la plus importante depuis la grippe espagnole de 1919. Il y a encore des morts tous les jours, il est naturel que ce soit la première priorité des pouvoirs publics. Ca va mieux, mais nous devons rester vigilants. Quand on gère une crise sanitaire, on fait aussi reposer ses décisions sur d'autres motifs [comme] laisser les écoles ouvertes."

22h55 : Ce week-end, la vaccination est possible sans rendez-vous dans de nombreux centres de l'Hexagone. Notre journaliste Béatrice Dugué s'est rendue au vélodrome de Saint-Quentin en Yvelines, à la rencontre de ceux qui ont franchi le pas. Comme Barrat, venu se faire vacciner pour garder son emploi. Ce dentiste syrien, arrivé en France il y a trois ans, n'admet pas que ce pays démocratique, dit-il, lui impose une vaccination dont il craint les effets. "C'est pas clair parce que cette étape pour le vaccin s'est faite très rapidement. Il faut attendre un petit peu, après, je suis d'accord, je suis pour."



(ALAIN JOCARD / AFP)

22h14 : Vous connaissez par coeur l’antienne tracer-tester-isoler, doctrine de la France en matière de lutte anti-Covid-19 ? En Australie, on s’écharpe sur la suite à donner une fois que le pays a à peu près éradiqué le virus. Le premier ministre Scott Morrison a osé une comparaison cinématographique : "C’est comme dans ce film, les Croods - petit résumé pour ceux qui ont loupé ce chef d’oeuvre, il s’agit d’un dessin animé sur une famille préhistorique obligée de quitter son domicile. Certains veulent rester dans la cave. Je pense que nous pouvons en sortir, et aller à l’extérieur sans danger." Imaginez-vous Emmanuel Macron citer les Pierrafeu dans son prochain discours ;-) ?



21h17 : @rigueur Et nous avons donc fait la même chose avec le Nombre Jaune dans cet article publié en janvier 2019, et leur méthodologie n'a guère changé depuis le mouvement des "gilets jaunes". Je vous invite à le relire. Ensuite, demandez vous ce qui se passerait si on ne diffusait que le chiffre police et pas le chiffre organisateur parce que pas jugé fiable. Quel serait le critère par rapport à d'autres estimations gonflées, ou à tout le moins au doigt mouillé, jugées par certains plus légitimes ?

21h15 : Mais enfin ne faites pas semblant de ne pas comprendre ! Ce qu'on demande à FI c'est de commenter la fiabilité des chiffres donnés par le nombre jaune que vous qualifiez d'organisateur .Ni plus ni moins .Au moins les méthodes de comptage de la police sont connues ,avec un protocole défini et des évaluations tratables .On peut les contester mais en observant que les référentiels ne sont pas respectés et donc faux .

20h49 : @Julien Je crois qu'on me la posait avant mon départ en vacances celle-là :-D Oui, il faut présenter un schéma vaccinal complet ou un test PCR récent avant de démarrer les soins !

20h48 : Bonjour Pierre,J'ai gardé une question pour votre retour : le passe sanitaire est il exigé pour les cures thermales ?

20h23 : @Léa Alors on m'a décalé jusqu'à minuit pour mon shift de retour de vacances, donc je suis un peu perdu :-) Ca sera résorbé demain. Le voici, plutôt pour 20h30 donc.

• Nouvelle journée de mobilisation des anti-pass sanitaire, et nouvelle baisse de la mobilisation, avec environ 140 000 personnes selon le ministère de l'Intérieur.

L'ancien ministre de François Hollande Arnaud Montebourg se lance dans la course à la présidentielle avec l'audacieux slogan "la remontada de la France". "Vous l'avez compris, je suis venu ici pour éviter à la France la douleur d'un deuxième quinquennat Macron ou le danger d'un premier quinquennat Le Pen."

Benzema et Varane sur le banc, Didier Deschamps fait tourner pour le déplacement périlleux des Bleus en Ukraine, alors que l'équipe est privée de Kylian Mbappé. Coup d'envoi dans un gros quart d'heure.

38 500 espèces sont désormais considérées comme "menacées" et les emblématiques dragons de Komodo sont eux "en danger", annonce l'Union internationale pour la conservation de la nature.

20h20 : Attention, si j'ai vu que les manifestants ont bien pénétré sur le site de l'hôpital, je ne sais avec certitude ce qu'ils y ont fait et s'ils sont entrés dans les locaux. Je vous en dirais plus dès que j'ai de plus amples informations.

20h19 : À Brest , ces imbéciles ont osé diriger une partie des manifestants vers l'intérieur d'un établissement hospitalier implanté au Centre ville. C'est honteux, lamentable, minable d'aller dans un tel endroit où des gens souffrent (il y a notamment la pédiatrie et l'oncologie dans ces bâtiments) . Les anti-vaccins ou passe sanitaires sont des délinquants !

20h12 : @jaunâtre Pendant des semaines, on se faisait taper dessus parce qu'on n'avait pas de chiffre donné par les organisateurs. Maintenant, on en a un, et ça continue de râler... Je pense qu'on n'arrivera pas à mettre tout le monde d'accord. Et si on respirait un grand coup et on disait que je vous donne toutes les infos que j'ai, point barre ?

20h10 : Et vous pensez quoi de ce nombre jaune ? Vous semblez lui donner une légitimité que vous n'êtes pas en mesure de vérifier sérieusement. Manipulation et mascarade .

20h00 : Le ministère de l'Intérieur fait également état de 21 interpellations, dont 3 à Paris, et d'un policier blessé.

19h59 : Dans la capitale, les cinq cortèges ont rassemblé 18 425 participants, soit plus que la semaine passée (où il n'y avait que quatre marches). Le 28 août, on comptait 14 500 manifestants.

19h58 : Je précise tout de suite que je ne dispose pas encore du chiffre du Nombre Jaune, qui agrège les chiffres organisateurs.

19h58 : Les chiffres du ministère de l'Intérieur viennent de tomber pour cette 8e journée de mobilisation des anti-pass sanitaire : la police dénombre 141 000 manifestants, un chiffre en baisse par rapport aux semaines précédentes (160 000 le 28 août, 177 000 le 21 août etc...).

19h55 : Le maintien ou non du pass sanitaire en général n'est pas conditionné au taux d'incidence, mais en revanche, cela pourrait s'appliquer en théorie aux centres commerciaux - même si on l'a vu, ce sont les préfets qui ont la main sur la question. Le préfet des Pyrénées-Orientales, dans la même situation que dans la capitale, a ainsi préféré attendre d'avoir une tendance nette avant de prendre une décision : "Le taux d'incidence décroît effectivement, mais pas de façon linéaire. On est à 188 cas pour 100 000 habitants, cela peut faire du yoyo encore quelque temps", explique Etienne Stoskopf au journal local L'Indépendant.

19h52 : Le pass sanitaire va-t-il être supprimé dans les départements désormais sous les 200, comme Paris ?

19h32 : Un petit coup d'œil au taux d'incidence selon les départements. Ils sont 12 où cet indicateur dépasse les 200 pour 100 000 habitants : Guadeloupe (753), Bouches-du-Rhône (529), Martinique (523), Guyane (465), Vaucluse (309), Var (286), Gard (285), Alpes-Maritimes (272), Hérault (265), Alpes-de-Haute-Provence (233), Ariège (226), Hautes-Alpes (206). Au niveau national, la tendance demeure à la baisse.

19h30 : On compte 424 nouvelles hospitalisations en 24 heures. Soit 631 nouvelles hospitalisations par jour en moyenne sur les 7 derniers jours. Au total, on dénombre 2 223 patients actuellement en réanimation ou en soin intensif.

19h29 : Les chiffres du jour de Santé Publique France font état de 13 336 nouveaux cas lors des dernières 24 heures. Soit 13 883 cas par jour en moyenne sur les 7 derniers jours.

19h11 : Si vous n'avez pas eu de réponse @Travailleur inquiet, c'est aussi parce que le ministère du Travail n'a pas encore tranché sur la question, savoir si ces tests rentrent dans le cadre des frais professionnels. Je viens d'aller consulter le protocole remis à jour au 1er septembre du site du ministère et je n'ai pas trouvé de réponse.

19h07 : Bonsoir France info, je vais réitérer ma question n’ayant pas eu de réponse (encore), et ne trouvant rien sur les sites du gouvernement à ce sujet. Étant en télé travail depuis avant le Covid, et ayant 1 grand deplacement par TGV tous les 3 mois (donc 4 par an environ), n’etant pas vacciné et n’ayant à ce jour réalisé aucun test depuis le début de la pandémie, qui devra payer mes tests PCR pour prendre le TGV dans le cadre de déplacements professionnels, étant dans un domaine ne nécessitant aucune obligation vaccinale ? Merci.

18h43 : Des résidents d’un Ehpad de Loire-Atlantique ont pu passer une semaine de vacances à Pornichet, loin de leur quotidien. Chaque année depuis 2017, l’Ehpad de Bouvron organise ce type de séjour. Une respiration d’autant plus essentielle pour les résidents et les soignants qu’elle clôt une année éprouvante pour tout le monde. France 3 les a suivi.

(FRANCE 3)

19h04 : Le point sur l'actu tombe à 18h30 aujourd'hui, comme j'ai été décalé, je peine à retrouver mes repères :-)

• L'ancien ministre de François Hollande Arnaud Montebourg se lance dans la course à la présidentielle avec l'audacieux slogan "la remontada de la France". "Vous l'avez compris, je suis venu ici pour éviter à la France la douleur d'un deuxième quinquennat Macron ou le danger d'un premier quinquennat Le Pen."

• Huitième samedi de mobilisation contre le pass sanitaire, avec 200 cortèges un peu partout dans le pays, dont cinq à Paris. A suivre dans notre direct.

38 500 espèces sont désormais considérées comme "menacées" et les emblématiques dragons de Komodo sont eux "en danger", annonce l'Union internationale pour la conservation de la nature.

Attention à ne pas tomber dans le Kiev pour les Bleus ! Les joueurs de Didier Deschamps effectuent un déplacement délicat en Ukraine, leur dauphin dans le groupe de qualification au Mondial 2022. A suivre ici même dans ce live.

18h19 : @France Intox Vous avez raison, bien qu'il fasse 70 000 m2 soit trois fois plus que la limite définie par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, le gigantesque Forum des Halles échappe pour la plus grande part à l'obligation de présenter le pass sanitaire, hormis les cinémas et les restaurants. Alors que d'autres structures comparables (comme le centre commercial Beaugrenelle par exemple), l'imposent, comme le montre ce tweet de la préfecture de police.

Après, est-ce que ça vous oblige à des petits commentaires pernicieux ? Je ne suis pas sûr. Cordialement.

18h18 : Un petit tour sur Internet suffit pour voir qu'il ne faut pas de pass sanitaire pour rentrer dans le centre commercial des Halles. Merci pour votre désinformation. Cordialement

17h54 : Le Dauphiné Libéré se fait écho d'une forte mobilisation des anti-pass sanitaire à Annecy, avec 3 000 manifestants qui ont été contenus par les gendarmes près des barrières... de l'épreuve de biathlon (sur gazon, oui, c'est bizarre, mais que voulez-vous, on est en été) qui se déroulait dans la ville, le Martin Fourcade Nordic Festival.

17h14 : L'intrusion de militants anti-pass sanitaire dans le centre commercial des Halles, dans le centre de Paris, entraîne l'intervention de la police, tweete un journaliste de Brut sur place.

17h13 : @Arobase Il y a 8 variants identifiés selon l'OMS, en plus du fameux variant Mu qui nous arrive de Colombie, et on compte au dernier pointage une trentaine de candidatures probables ou déclarées, selon un décompte de L'Obs paru hier. Notez que nos confrères soulignent qu'en 2016, au même stade de la campagne, il y avait plus de cinquante prétendants.

17h04 : Devinette: y a t’il plus de candidats à la présidentielle que de variants du Covid-19 ? En tous cas aucun vaccin contre cette maladie de se croire indispensable ?

17h00 : Des incidents sont également à signaler près du centre commercial des Halles, centre névralgique de la capitale. Selon un journaliste indépendant et le site Vécu, proche des "gilets jaunes", des manifestants ont forcé l'entrée du centre - sans montrer patte blanche, ni pass sanitaire. Des incidents de ce genre s'étaient déjà produits la semaine passée à Toulouse.

16h57 : D'autres cortèges se déroulent en ce moment également dans la capitale, comme ici dans l'est de Paris.

16h54 : @jlbzh Je vous propose un petit tour des manifestations parisiennes. Celle organisée par le mouvement Les Patriotes de Florian Philippot se déroule en ce moment sur l'esplanade des Invalides. Je n'ai pas encore de chiffre à vous communiquer et il faut se méfier des angles de photo choisis par les militants.

16h52 : Bonjour Pierre. Quand vous en parlez, ça râle ! Quand vous n'en parlez pas, ça râle aussi ! Sans râler, ça donne quoi les manifs des anti passes ? Cordialement

15h46 : En Indonésie, le certificat de vaccination du président, Joko Widodo, a fuité sur internet. Le document a été diffusé par des utilisateurs ayant trouvé ces données dans une application officielle de suivi des vaccinations, PeduliLindungi, selon le gouvernement. Cette diffusion a provoqué l'inquiétude chez les Indonésiens sur la sécurité de leurs données médicales. Le pays a déjà connu de nombreux piratages de données, parfois de très grande ampleur.

15h21 : Les manifestations contre le pass sanitaire se poursuivent à travers la France. Des cortèges se sont formés à Besançon (Doubs) ou encore à Orléans (Loiret). A Montpellier, il y avait "moins de monde à l'heure de rendez-vous que les semaines précédentes", selon France Bleu Hérault.

14h08 : Un pass sanitaire sera-t-il exigé pour les enseignants et les élèves à partir de 12 ans ? "Nous ne fermons jamais aucune hypothèse", a déclaré le ministre de l'Education sur France Culture, "ça a été le cas depuis le début de la crise sanitaire". Mais l'instauration d'un pass "n'est pas du tout ma tendance naturelle", insiste Jean-Michel Blanquer. Il estime que l'école "doit être ouverte à tous, respectueuse des convictions de tous", donc "l'école ne peut être excluante".

13h25 : La mobilisation contre le pass sanitaire a débuté à Valence, dans la Drôme, comme le montrent les images de France Bleu Drôme Ardèche.

13h10 : La proportion de classes fermées à cause de cas de Covid-19 parmi les élèves "est infime", assure Jean-Michel Blanquer. "On n'a qu'un très petit nombre de cas", a déclaré le ministre de l'Education sur France Culture, sans être en mesure de donner un nombre exact. Il souligne qu'à La Réunion où les élèves ont repris les cours "deux semaines avant" l'Hexagone et "où la situation sanitaire est comparable, on est en ce moment un peu en dessous de ce chiffre de 0,2%".

12h18 : "On voit que la situation sanitaire s'améliore, si ça se confirme on pourra assouplir les règles [dans les centres commerciaux]."

Alors que l'accès à certains grands centres commerciaux est soumis à la présentation d'un pass sanitaire, la ministre du Travail a évoqué sur France Inter un possible assouplissement de cette règle si la situation sanitaire le permet. La gestion du pass sanitaire est "effectivement plus difficile pour les centres commerciaux" que pour d'autres lieux accueillant du public, a concédé Elisabeth Borne.