Les Ehpad vivent désormais avec le Covid-19 : “C’est beaucoup plus gérable et moins stressant"

Grâce à la vaccination contre le Covid-19 des résidents et à la dangerosité moindre du variant Omicron, les Ehpad vivent cette nouvelle vague de l’épidémie bien plus sereinement. Illustration à l’Ehpad des Abondances à Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des résidents d'un Ehpad dans le Haut-Rhin jouent à des jeux sur une table, le 2 août 2021. Photo d'illustration. (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Preuve que le coronavirus ne s’arrête pas à la porte des Ehpad, Jeannine a été contaminée récemment. “J’ai eu le Covid… très peu !”, raconte cette femme de 97 ans. Cette cinquième vague de contaminations massives par le coronavirus n’épargne évidemment pas les Ehpad, touchés eux aussi par des infections mais les résidents comme Jeannine sont peu malades.

>> Deux ans après le début de la pandémie de Covid-19, où en est l'enquête sur les origines du Sars-CoV-2 ?

Confirmation avec la directrice de l’Ehpad des Abondances à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), Marie-Hélène Lavollé-Mauny, qui présente l’unité “Vie protégée” où vivent les résidents souffrant d’Alzheimer. Certains sont “déambulants” : impossible pour eux de s’isoler ou même de garder un masque. Alors, avec le variant Omicron, ils se sont contaminés les uns les autres. Très vite une dizaine d’entre eux ont été positifs. “Les résidents vont bien, ils vaquent à leurs occupation habituelles, explique la directrice. Ils peuvent continuer à vivre leur vie normale et ceux qui sont positifs sont à ce jour asymptomatique.”

Vivre avec le Covid-19

Des résidents âgés sans aucun symptôme grâce à la vaccination et parce que le variant Omicron est moins violent : rien à voir avec la vague d’il y a un an lors de laquelle une trentaine de résidents de cet Ehpad étaient décédés. "Quasiment tous les résidents ont été positifs, pour le coup, c’était très dur, se souvient Ghislain Souday, infirmier. Si on fait le comparatif, on a tous les résidents qui sont vaccinés qui font des formes beaucoup moins sévères ou qui sont quasiment tous asymptomatiques. On voit pas trop de changemen , à part de la fatigue et un peu de symptômes. C’est beaucoup plus gérable et moins stressant, ça n’a rien à voir.”

Depuis Omicron, aucun décès dû au Covid-19. Alors l’Ehpad cohabite avec le virus. Les visites restent permises, des ateliers ont lieu tous les après-midis avec les résidents. “On essaye de s’amuser un peu, ça nous fait du bien”, lance une résidente. Il y a quelques jours, l’Ehpad a même permis à une personne positive au Covid-19 de rentrer dans l’établissement, avec un maximum de précaution bien sûr. Il s’agissait d’une femme qui souhaitait accompagner sa mère, une résidente en fin de vie, dans ses derniers moments. Cette décision, prise de façon collégiale, l’Ehpad l’a jugée nécessaire et éthique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.