Cet article date de plus d'un an.

En Ouganda, des campagnes démunies face au coronavirus

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Ouganda, des campagnes démunies
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

En Ouganda, les transports sont à l'arrêt à cause du coronavirus. Conséquence : des personnes résidant à la campagne meurent, faute de soins.

Deux tombes tout juste creusées dans un jardin. Celle d'une mère et d'un enfant qu'elle portait. Elle avait 39 ans et marchait de manière harassante vers l'hôpital. Son bébé qui allait naître n'a pas non plus survécu. "Ma femme a essayé de trouver un moyen de transport mais personne n'a accepté de la prendre en voiture. Non, personne n'a bougé", se désole Francis Kibenge, mari de Scovia. Un kilomètre et demi sépare le village et l'hôpital. Mais depuis l'apparition du coronavirus en Ouganda, le gouvernement a interdit les transports.

Pas les moyens de se déplacer

Il n'y a pas non plus de numéro d'urgence à appeler en cas de nécessité. Chacun doit donc se débrouiller et espère avoir de l'aide grâce à quelqu'un d'autre. L'Ouganda est un pays pauvre de l'Afrique de l'Est. Dans certains endroits, les habitants n'ont pas les moyens de se déplacer. Et encore moins d'avoir une voiture.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.