Covid-19 : le port du masque de nouveau obligatoire sur la voie publique à Paris dès vendredi

L'Ile-de-France est particulièrement touchée par la recrudescence des cas de coronavirus, avec une incidence de plus de 2 000 pour 100 000 habitants dans la capitale.

Une habitante de Paris portant le masque dans une rue de la capitale, le 12 septembre 2020.
Une habitante de Paris portant le masque dans une rue de la capitale, le 12 septembre 2020. (MYRIAM TIRLER / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le masque fait son retour dans les rues de Paris. La préfecture a annoncé dans un communiqué de presse, mercredi 29 décembre, que le port du masque serait "obligatoire sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public à Paris" dès vendredi 31 décembre. Cette disposition est également valable "sur les emprises des aéroports de Paris-Charles de Gaulle, du Bourget et de Paris-Orly". En revanche, les cyclistes, les usagers de deux-roues et les personnes pratiquant une activité sportive ne seront pas soumis à cette mesure.

 L'OMS met en garde contre un "tsunami" sanitaire. La circulation des variants Omicron et Delta va entraîner "un tsunami de cas", a déclaré mercredi 29 décembre le chef de l'Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d'une conférence de presse. "Cela exerce et continuera d'exercer une immense pression sur un personnel de santé épuisé et des systèmes de santé au bord de l'effondrement", a-t-il alerté. Le monde a atteint de nouveaux records de contamination sur la semaine écoulée, avec plus de 935 000 cas de Covid-19 détectés chaque jour en moyenne du 22 au 28 décembre, selon un comptage de l'AFP réalisé à partir de bilans officiels.

Plus de 208 000 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures. "Ce sont des chiffres qui donnent le vertige." La France a enregistré un nouveau record de contaminations, avec 208 000 nouveaux cas de Covid-19 au cours des dernières 24 heures, a annoncé mercredi Olivier Véran. "Chaque seconde, deux Français sont positifs au Covid-19", a ajouté le ministre de la Santé. 

 Pass vaccinal "dès l'âge de 12 ans". Le pass vaccinal sera exigé "dès l'âge de 12 ans"a déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran, mercredi lors de son audition par la commission des Lois de l'Assemblée nationale sur le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal. Dans un avis consultatif publié lundi, le Conseil d'Etat a jugé "cohérent" d'inclure les 12-17 ans à la nécessité de présenter un pass vaccinal, "eu égard notamment à l'exposition particulière des mineurs à la vague épidémique actuelle". 

Couvre-feu à La Réunion à partir de samedi. Un couvre-feu de 21 heures à 5 heures entrera en vigueur sur l'île à partir du samedi 1er janvier, a annoncé mercredi le préfet de La Réunion, Jacques Billant. Il sera maintenu durant trois semaines, jusqu'au dimanche 23 janvier, a-t-il précisé. Le préfet a également annoncé l'interdiction des événements dans l'espace public (sauf manifestation politique ou religieuse), des rassemblements privés dans les salles des fêtes et le rétablissement des jauges dans les établissements recevant du public. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

00h05 : Il est un peu plus de minuit, faisons un dernier rappel des principaux titres avant la reprise de 6 heures :

• C'est un nouveau record. D'après les données publiées par Santé publique France, 208 099 cas positifs ont été comptabilisés ces dernières 24 heures. "Vu les chiffres que nous enregistrons, j'aurais tendance à parler de raz-de-marée", a déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran, face aux députés.

• Le port du masque sera à nouveau obligatoire en extérieur dès vendredi à Paris, dans les Hauts-de-Seine, dans les Yvelines, dans le Val-de-Marne, et, de façon moins étendue, dans l'Essonne.

• #Ghislaine Maxwell est reconnue coupable de cinq chefs d'inculpation sur six, notamment de trafic de jeunes filles, par un tribunal de New York. L'ancienne compagne du financier Jeffrey Epstein encourt des dizaines d'années de prison.

• L'Ain, l'Isère, la Savoie, la Haute-Savoie et le Puy-de-Dôme sont placés en vigilance orange, pour pluie-inondation, avalanches ou crue.

23h11 : En Italie, le gouvernement a également décidé de supprimer la quarantaine de dix jours pour les cas contact vaccinés ou guéris du Covid-19. Les non vaccinés devront quant à eux continuer à respecter une quarantaine de dix jours. Cet assouplissement vise à empêcher la paralysie de certains secteurs comme les transports, où le nombre important d'employés en quarantaine a conduit par exemple à l'annulation de nombreux trains.

23h03 : Le gouvernement italien durcit les mesures sanitaires pour faire face à la vague liée au variant Omicron. Les autorités italiennes annoncent exiger le pass vaccinal dans les transports, les hôtels, les terrasses de restaurants, les foires et congrès ainsi que les piscines et salles de gym. Ces mesures entreront en vigueur le 10 janvier, selon le décret-loi "introduisant des mesures urgentes pour contenir la diffusion de l'épidémie de Covid-19" adopté lors d'un conseil des ministres présidé par Mario Draghi.

23h43 : "Toutes les études sont contradictoires sur la transmission aérienne en extérieur. Les experts disent tout et son contraire, mais chacune de ces études a un biais car on ne peut pas modéliser des situations en vie réelle. Ce n'est pas comme le Sida où il suffit de regarder si la personne a eu un rapport protégé ou non", expose dans les colonnes du Figaro (article abonnés) Daniel Scimeca, médecin généraliste à Alfortville.

22h39 : "Face à Omicron, des mesures comme le port du masque peuvent tenter de limiter la casse", déclare au Parisien (article abonnés) Eric d’Ortenzio, épidémiologiste à l’Inserm. Si on était toujours sur du Delta, je pense qu’on aurait pu s’en passer." "C’est une mesure transitoire, avance dans le même article Didier Lepelletier, coprésident du groupe de travail permanent Covid-19 au Haut Conseil de la santé publique (HCSP). En l’attente d’une stabilité immunitaire délivrée par les vaccins, le temps que tout le monde ait sa dose de rappel, qu’on ait diminué le R zéro et mieux compris comment Omicron fonctionne, oui, le port du masque en extérieur a du sens", poursuit-il.

22h38 : Le port du masque en extérieur vous divisent dans les commentaires. Certains en sont ravis, certains estiment que cela ne va pas changer grand chose, d'autres sont fermement contre. Mais que disent les scientifiques à ce sujet ?

22h18 : Port du masque obligatoire dans la Loire depuis le 7 décembre... On n' en meurt pas...

22h18 : Mais à Paris ça fait longtemps que l'on doit le porter sur les marchés, en attendant le bus, en faisant la queue devant un commerce, autour des établissements scolaires.... Bref, on doit maintenant le porter aussi dans les parcs et en marchant (perso, entre 2 commerces il n'y avait déjà pas grand monde qui le baissait). A vue de nez (masqué) ça ne change que ça...#covid_19#paris

22h18 : Quoi de compliqué à porter le masque en extérieur. Je propose à tous les râleurs de venir passer une heure sur les 8 heures que je passe au bord du bassin avec le masque... Je suis maître nageur et je travaille en piscine fermée. A bon entendeur...

22h18 : J'habite dans le 92 et je croise beaucoup de gens avec le masque dans la rue depuis déjà plusieurs jours, c'est entré dans les habitudes maintenant.

22h17 : La question du port du masque en extérieur continue de vous faire vivement réagir dans les commentaires.

22h09 : Et je reviens vers vous @mamandétudiant. J'ai répondu trop rapidement tout à l'heure... et je me suis trompé : la préfecture de l'Essonne a pris des mesures exceptionnelles concernant le port du masque dans le département. "Le port du masque est rendu obligatoire en extérieur sur la voir publique et dans l'espace public, à l’intérieur des agglomérations, pour une durée d'1 mois à l'exception", écrit la préfecture de l'Essonne sur son site. Merci @Audva, dans les commentaires,de m'avoir alerté.

22h00 : Dans les commentaires, me signale que j'ai oublié de mentionner le fait que le port du masque en extérieur allait également redevenir obligatoire dans le Val-de-Marne dès le 31 décembre.

21h56 : Et depuis un mois dans l'Oise.

21h54 : Je rentre d'Espagne, tout le monde porte le masque dans la rue, normal, il n'y a que les petits révolutionnaires parisien en culotte courte que ça choque.

21h54 : Détendez vous les Parisiens ! Le Préfet de Haute Savoie a pris un arrêté équivalent depuis au moins 15 jours !

21h54 : Certains lecteurs répondent aux précédents commentaires sur le port du masque en extérieur à nouveau obligatoire, dès vendredi, à Paris, dans les Yvelines et dans les Hauts-de-Seine. Ils soulignent que le port du masque masque en extérieur est déjà obligatoire en Savoie et en Espagne.

21h40 : Je vais faire mes courses sans masque, mais avec mes bâtons, en marche nordique !

21h40 : Si je cours au lieu de marcher je dois plus mettre de masque à Paris ??

21h40 : Alors encore une fois les coureurs à pied vont pouvoir cracher leurs microbes à l’air libre en croisant les piétons dans les rues de Paris où d’ailleurs ? Incredible !

21h40 : Dans les commentaires, certains s'étranglent ou ironisent en apprenant que le port du masque en extérieur est rétabli à Paris (dans les Hauts-de-Seine et les Yvelines) dès vendredi.

21h33 : Des mesures spéciales ont été prises pour réveillon du 31 décembre dans deux villes de l'Oise. Un couvre-feu pour les mineurs de moins de 16 ans non accompagnés sera instauré dans certains quartiers de Compiègne et de Pont-Sainte-Maxence la nuit du nouvel an, principalement pour prévenir des violences urbaines :

• La ville de Compiègne "subit depuis plusieurs mois des violences urbaines, dont l'acuité s'est encore renforcée depuis novembre 2021, telles que des tirs de mortiers en direction des policiers, dont trois ont été blessés", peut-on lire dans l'arrêté municipal de la ville de Compiègne.

• A Pont-Sainte-Maxence, une décision similaire a été prise du 31 décembre au 2 janvier par la mairie après notamment "les mains-courantes de la police municipale" concernant "des troubles liés à des tirs de feu d'artifice".

21h23 : Le réveillon du 31 décembre va être strictement encadré à Paris. La préfecture de police a également annoncé la fermeture des débits de boissons samedi et dimanche à partir de 2 heures du matin, prohibant également "toutes activités de danse dans tous les établissements recevant du public". Les rassemblements de personnes donnant lieu à la consommation d'alcool sur la voie publique sont aussi interdits dans les rues de la capitale.

21h20 : Bonsoir @mamandétudiant. La préfecture de l'Essonne n'a pas annoncé de nouveauté sur le port du masque en extérieur.

21h19 : Et dans le 91 ?

21h07 : Le port du masque en extérieur redevient également obligatoire, dès vendredi, dans les Hauts-de-Seine et les Yvelines. Voici l'arrêté (PDF) du préfet des Hauts-de-Seine et le communiqué (PDF) de la préfecture des Yvelines.

20h59 : La préfecture de police précise que cette obligation de porter un masque en extérieur à Paris s'applique aux personnes de plus de 11 ans et détaille les exceptions :

• les "personnes circulant à l'intérieur de véhicules particuliers ou professionnels"

• les cyclistes

• les "usagers de deux-roues motorisés, dès lors qu'ils portent un casque avec la visière abaissée"

• les "personnes en situation de handicap munies d'un certificat médical justifiant de cette dérogation"

• les "personnes pratiquant une activité sportive"

20h53 : "Le port du masque, que cela soit en intérieur ou en extérieur, dans une ville comme Paris où le brassage de population est permanent et les situations de regroupements ou d'affluence nombreuses, est un geste barrière très important, susceptible de freiner considérablement la circulation du virus", fait valoir la préfecture de police dans un communiqué.

20h49 : A Paris, le port du masque sera à nouveau obligatoire en extérieur dès vendredi, annonce la préfecture de police.

20h40 : L'examen du projet de loi qui entend transformer le pass sanitaire en pass vaccinal se poursuit en commission, à l'Assemblée nationale. Un test négatif au Covid-19 pourra suffire aux jeunes de 12 à 17 ans pour les sorties scolaires dans des lieux subordonnés au prochain pass vaccinal, selon un amendement adopté par les députés.

20h32 : Après l'incendie du garage de Pascal Blois, député LREM de l'Oise, le ministre de l'Intérieur demande aux préfets de renforcer la protection des élus "dans le contexte de l'examen du projet de loi du pass vaccinal". Selon un télégramme de Gérald Darmanin, consulté par l'AFP, le débat parlementaire relatif à ce nouveau projet de loi visant à transformer le pass sanitaire en pass vaccinal est "susceptible de susciter des menaces voire des passages à l'acte contre les élus".

20h24 : En Espagne, pour faire face à l'explosion du nombre de cas de Covid-19, les autorités ont décidé de réduire la jauge des stades à 75% de leur capacité d'accueil, et à 50% pour les salles de sport fermées. Avant cette mesure, la jauge était de 100% pour les lieux sportifs en extérieur et de 80% en intérieur.

20h17 : C'était une demande des clubs et des supporters depuis deux jours. Un amendement sur les jauges dans les stades et les salles de spectacle à partir du 3 janvier en fonction de la capacité d'accueil a été voté par la commission des lois de l'Assemblée nationale. L'amendement viendrait retoquer les limites en valeur absolue de 5 000 personnes en extérieur et 2 000 en intérieur. Autrement dit, il permettrait d'adapter la jauge à la capacité totale du lieu d'accueil, selon un pourcentage qui doit encore être fixé.

20h08 : Il est 20 heures et quelques minutes, faisons un nouveau rappel des principaux titres :

• C'est un nouveau record. D'après les données publiées par Santé publique France, 208 099 cas positifs ont été comptabilisés ces dernières 24 heures. "Vu les chiffres que nous enregistrons, j'aurais tendance à parler de raz-de-marée", a déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran, face aux députés. Suivez la situation dans notre direct.

• Le préfet de La Réunion annonce un couvre-feu pour trois semaines dans l'île, de 21 heures à 5 heures du matin, à partir de samedi soir. D'autres mesures de restriction ont été prises.


• Après avoir été désavoué, hier, par le Conseil d'Etat, le gouvernement belge annule sa décision de fermer les théâtres, cinémas et salles de spectacle prise pour endiguer la propagation du variant Omicron du coronavirus.

• L'Ain, l'Isère, la Savoie, la Haute-Savoie et le Puy-de-Dôme sont placés en vigilance orange, pour pluie-inondation, avalanches ou crue.

19h59 : La France compte 17 856 personnes hospitalisées pour une infection au Covid-19, dont 3 469 en réanimation. Mercredi dernier, 16 118 personnes étaient hospitalisées dont 3 147 en réanimation.

• Voici le graphique sur l'évolution des nouvelles hospitalisations :



• Et voici le graphique sur l'évolution de personnes en soins critiques :

19h53 : C'est le moment de revenir sur les chiffres du jour. D'après les données publiées par Santé publique France, 208 099 cas positifs ont été comptabilisés ces dernières 24 heures. C'est un nouveau record (sur le graphique, c'est la dernière barre bleue qui dépasse toutes les autres). Ce chiffre s'élevait à 84 272 mercredi dernier. Sur une moyenne glissante de 7 jours, le nombre de nouveaux cas quotidiens est de 105 190.



(FRANCEINFO)

19h38 : "Il y a un moment de sidération mais je reste debout, ça ne me fait pas bouger d'un iota."


Après l'incendie de son garage, dans la nuit de mardi à mercredi, et des inscriptions hostiles au pass vaccinal, Pascal Blois se montre déterminé au micro de France Inter. Selon lui, ces dégradations sont le fait "d'irréductibles antivax, qui anticipent ce que sera le pass vaccinal". Retrouvez sa réaction par ici.



(SARAH TUCHSCHERER / FRANCEINFO)

19h51 : Le gouvernement belge annule sa décision de fermer les théâtres, cinémas et salles de spectacle prise pour endiguer la propagation du variant Omicron du coronavirus. Hier, le Conseil d'Etat a désavoué l'exécutif belge, estimant qu'il n'avait pas suffisamment démontré en quoi les salles de spectacle "seraient des lieux particulièrement dangereux pour la santé".

19h29 : Bonsoir @Nono25. Vous parlez sûrement de l'amendement sur les jauges adopté tout à l'heure en commission. Pour les internautes qui n'ont pas suivi ce vote, je rappelle que cet amendement prévoit des jauges "proportionnelles dans les stades et les salles de spectacle". Pour vous répondre simplement @Nono25 : la commission ne vote pas seule. "Une grande partie du travail de l’Assemblée nationale est accomplie en amont des débats dans l’hémicycle. C'est au sein des commissions que les députés examinent les projets et propositions de loi qui sont ensuite discutés dans l’hémicycle", explique l'Assemblée nationale sur son site. Et il ne faut pas oublier que le projet de loi sur le pass vaccinal est examiné à l'Assemblée nationale et au Sénat.

19h24 : Bonjour Louis. Je ne comprends pas le fonctionnement de cette commission des lois de l'Assemblée. Est-ce que cette commission vote seule ou bien l'ensemble des députés devra voter ensuite ? Merci.

19h19 : L'OMS estime qu'un "tsunami" des cas liés au variant Omicron conduira les systèmes de santé au bord de l'"effondrement". Sur le plateau de "C dans l'air", sur France 5, les spécialistes expliquent pourquoi un raz-de-marée est attendu.