Coronavirus : les associations continuent d'aider les plus démunis

Depuis le confinement, les associations d'aide aux plus démunis s'activent. Les files d'attente n'ont pas diminué, comme à Roubaix, dans le Nord.

France 3

Tous les jours, dans l'entrepôt du Secours Populaire à Roubaix (Nord), des bénévoles préparent des colis d’urgence avec des produits de première nécessité, mais aussi d’hygiène et de confort. Ce dispositif a été improvisé pendant le confinement, mais il perdure encore aujourd'hui. Environ 850 familles supplémentaires ont rejoint les 7 000 bénéficiaires déjà inscrits. Ceux qu’on appelle les travailleurs pauvres, qui doivent survivre avec seulement 8 euros par jour, sont venus grossir les rangs des associations.

L'équivalent de deux ans de denrées

"Quand on a commencé à faire les colis d’urgence pendant le confinement, on ne s’attendait pas à avoir autant de monde jour après jour, explique Nora Chiheb, responsable du Secours Populaire de Roubaix. Il est évident pour nous qu'il fallait continuer après le confinement." En six mois, le Secours Populaire de Roubaix a distribué l’équivalent de deux ans de denrées. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Distribution de colis de nourriture et de produits d\'hygiène par le Secours populaire à des étudiants devant l\'université Paris VIII à Saint-Denis, le 6 mai 2020.
Distribution de colis de nourriture et de produits d'hygiène par le Secours populaire à des étudiants devant l'université Paris VIII à Saint-Denis, le 6 mai 2020. (THOMAS SAMSON / AFP)