Covid-19 : "Les classes fermées ont augmenté début septembre" mais "on est peut-être au début d'une descente", selon Jean-Michel Blanquer

Le ministre de l'Education a estimé lundi que les "dernières observations" permettaient " d'être serein pour avoir le plus possible une année scolaire normale".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Michel Blanquer quitte le palais de l'Elysée, à Paris, le 8 septembre 2021. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

Jean-Michel Blanquer a rapporté, lundi 20 septembre, que "les classes fermées [en raison de cas de Covid-19] ont augmenté au début du mois, selon une courbe que nous connaissons bien".  "Au retour des vacances il y a toujours une augmentation, mais les dernières observations que nous faisons nous laissent à penser qu'on est peut-être au début d'une descente, (...) ce qui permet d'être serein pour avoir le plus possible une année scolaire normale", a précisé le ministre de l'Education nationale lors d'une visite au collège Fernand-Buisson de Grandvilliers (Oise), où a été installé un centre de vaccination.

Actuellement, le protocole du ministère prévoit qu'un cas de Covid dans une classe en primaire entraîne une fermeture. En cas de contamination au collège ou au lycée, les élèves cas contacts non vaccinés doivent s'isoler une semaine.

Le ministre s'est par ailleurs félicité de la progression de la vaccination des collégiens et lycéens contre le Covid-19, qui dépasse 69% pour la première injection. "C'est très important qu'on continue la dynamique qui est en route, on a dépassé les 69% d'élèves de 12-17 ans qui ont eu déjà une première injection, a-t-il assuré le ministre. C'est cette augmentation de la vaccination qui est en train de créer en ce moment en France, tous âges confondus, une baisse de l'épidémie." "Tout collégien ou lycéen doit se voir proposer une vaccination au mois de septembre et en général une deuxième injection au mois d'octobre", a-t-il souligné, saluant le travail des services de l'Etat et des collectivités pour offrir aux élèves des vaccinations dans leur établissement ou à proximité.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.