Covid-19 : ce qui change (et ce qui ne change pas) dans le protocole sanitaire à l'école à partir d'aujourd'hui

Les élèves de la zone B sont les premiers à bénéficier du protocole allégé en élémentaire, à leur retour de vacances lundi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des élèves en classe à Vouille (Vienne), le 5 janvier 2022. (JEAN-FRANCOIS FORT / HANS LUCAS / AFP)

Moins de mesures sanitaires à l'école. Grâce à la décrue de la vague Omicron, les élèves des écoles élémentaires de la zone B, de retour de vacances lundi 21 février, retrouvent un protocole sanitaire allégé. Ce dernier passe du niveau 3 au niveau 2 dans les écoles primaires (maternelles et élémentaires) après les vacances d'hiver des différentes zones (21 février pour la zone B, 28 février pour la A, 7 mars pour la C). Les collèges et les lycées restent au protocole de niveau 2. Franceinfo vous résume les règles en vigueur dans les écoles.

Ce qui change

Le masque n'est plus obligatoire à la récré. L'obligation du port du masque dans la cour de récréation dans les écoles élémentaires a été levée dans les écoles élémentaires – le masque n'était déjà pas obligatoire pour les enfants de maternelle. Il ne sera plus requis non plus lors des activités physiques en intérieur. En revanche, les élèves devront continuer de le porter s'ils pratiquent un sport de contact.

L'allègement des règles de brassage des élèves. Ils pourront désormais être plus largement mélangés avec des camarades de leur niveau et non plus seulement de leur classe, notamment à la cantine. Les élèves pourront également "être répartis dans une classe correspondant à leur niveau en cas d'absence de leur professeur", écrit le ministère sur son site internet.

La fin des attestations sur l'honneur. Les fameux documents que remettaient les familles après le premier autotest de leur enfant cas contact ne sont désormais plus obligatoires. Par ailleurs, à partir du 28 février, les élèves cas contact ne devront plus faire trois tests mais un seul au bout de deux jours. Cet assouplissement concernera l'ensemble des cas contacts dans la population.

Ce qui ne change pas

Le masque reste obligatoire dans les salles de classe. "Le port du masque dans les espaces intérieurs demeure, à ce stade, requis dans les espaces clos pour les personnels et les élèves de six ans et plus", écrit le ministère sur son site. Jean-Michel Blanquer a évoqué récemment la levée prochaine du port du masque : les enfants devraient "très vraisemblablement" pouvoir l'enlever en intérieur à l'école "avant la fin de l'année scolaire".

Le maintien des mesures d'hygiène. Les mesures renforcées d'aération et de lavage des mains restent en vigueur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.