Coronavirus : une maire du Territoire de Belfort porte plainte contre X après 30 décès dans un Ehpad

L'élue a également porté plainte contre X pour dénoncer la situation dans un établissement à caractère social pour adolescents géré par la même structure que l'Ehpad. Elle évoque "une situation de terreur créée par les adolescents" qui a mené à la mort d'un veilleur de nuit.

Article rédigé par
avec France Bleu Belfort-Montbéliard - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le personnel de l'Ehpad de la Rosemontoise à Valdoie ont rendu hommage à une aide-soignante décédée du coronavirus, le 28 avril 2020.







 (MICHAEL DESPREZ / MAXPPP)

La maire de Valdoie (Territoire de Belfort) porte plainte contre X après la série de décès à l'Ehpad de la Rosemontoise durant l'épidémie de coronavirus, rapporte France Bleu Belfort-Montbéliard. Corinne Coudereau a déposé, au nom de la commune, une plainte auprès du procureur de la République de Belfort, "pour homicide involontaire, mise en danger de la vie d'autrui et non-assistance à personne en danger".

 >> Coronavirus : suivez notre direct pour avoir les dernières informations.

Au moins 30 résidents sont décédés au sein de l'Ehpad depuis le début de l'épidémie, ainsi qu'une aide-soignante de 52 ans qui travaillait dans l'établissement. L'époux d'une employée, qui avait été "elle-même contaminée sur son lieu de travail" est également décédé, souligne Corinne Coudereau. La plainte de la maire s'ajoute à celle déposée par le fils d'un résident décédé le 28 mars dernier. Il s'agit d'une plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui et non-assistance à personne en danger". Corinne Coudereau invite toutes les autres familles de résidents "à se regrouper et à engager eux aussi une action en justice".

De "graves manquements" et des "dysfonctionnements" à sanctionner

La maire de la commune, qui a elle-même été touchée par le coronavirus, dénonce "de graves manquements" au sein de cet Ehpad et demande à ce que "les dysfonctionnements soient sanctionnés". "Les personnels ont dû effectuer leur travail sans bénéficier des protections pourtant obligatoires", écrit-elle, et cette situation a entraîné "de nombreux cas de contamination".

La maire de Valdoie annonce également déposer une plainte concernant la situation au sein de la Villa des sapins, une maison d'enfants à caractère social (Mecs) gérée par l'association Servir, la même structure que l'Ehpad. "Depuis plusieurs mois, les conditions d'accueil et de séjours des enfants confiés à la Mecs (...) ne correspondent en rien aux normes sanitaires", écrit-elle. "Les personnels dénoncent depuis des mois une situation de terreur créée par les adolescents sans que la direction et les organismes de tutelles ne réagissent (…) La crise sanitaire a encore amplifié ces graves manquements" qui, selon elle, "après des semaines de brimades", ont abouti au décès d'un veilleur de nuit au sein de la structure. La plainte contre X est déposée, là-aussi, pour "homicide involontaire, mise en danger de la vie d'autrui et non-assistance à personne en danger".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.