Coronavirus : "Tout ce qui peut se faire en télétravail doit être fait en télétravail", explique Muriel Pénicaud

"À peu près un emploi sur trois peut être en télétravail", a affirmé la ministre du travail dans le "8h30 franceinfo".

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"J'en appelle à tous les employeurs, à toutes les entreprises, à toutes les associations : tout ce qui peut se faire en télétravail doit être fait en télétravail. Il faut s'organiser pour ça", afin de lutter contre la propagation du coronavirus, a affirmé la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, vendredi 13 mars sur franceinfo.

>> Coronavirus : suivez les dernières informations dans notre direct

Jeudi soir, Emmanuel Macron a annoncé la fermeture de tous établissements scolaires à partir de lundi et "jusqu'à nouvel ordre", contraignant de nombreux parents à rester à la maison pour garder leurs enfants.

Télétravail et arrêt maladie

D'après Muriel Pénicaud, "à peu près un emploi sur trois peut être en télétravail", ce qui peut "soulager pas mal de parents". "Pour tous les autres, je confirme qu'ils pourront être en arrêt maladie s'ils n'ont pas de solution, pas de télétravail, pour s'occuper de leurs enfants", a-t-elle expliqué, en précisant qu'"il n'y a pas de délai de carence".

La ministre du Travail a souligné qu'aucun employeur ne pouvait s'y opposer : "Si vous avez un enfant de moins de 16 ans qui est à la crèche ou à l'école, et si le télétravail n'est pas possible, vous y avez droit automatiquement." Pour l'heure, "il y a un décret qui prévoit que c'est possible 20 jours". "On verra après", a ajouté Muriel Pénicaud, qui assure que le dispositif sera en place "le temps qu'il faut".

Muriel Pénicaud en "appelle à la solidarité" des Français. "Autant il ne faut pas que les écoles soient ouvertes pour éviter la propagation, autant en voisinage, avec des amis, se mettre à deux ou trois parents pour alterner les jours où on s'occupe des enfants, ça c'est possible, il ne faut pas hésiter", a expliqué la ministre. "Je crois que c'est le moment de développer de nouvelles solidarités", a-t-elle conclue.

Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, était l\'invitée du \"8h30 franceinfo\" du vendredi 13 mars 2020.
Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, était l'invitée du "8h30 franceinfo" du vendredi 13 mars 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)