Coronavirus : les Français sont parmi les plus critiques d'Europe à l'égard de leur gouvernement, mais tous les Européens craignent pour leur emploi après la crise, selon un sondage

Les deux tiers des Français estiment que le gouvernement n'a pas été à la hauteur de la situation, alors qu'en moyenne en Europe (hors France), 51% des personnes interrogées jugent que leur gouvernement a su gérer la crise.

Paris, le 29 mars 2020.
Paris, le 29 mars 2020. (ALEXIS SCIARD / MAXPPP)

Les Français sont parmi les plus critiques d'Europe envers leur gouvernement sur la gestion de la crise sanitaire du coronavirus. C'est ce qui ressort du sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro publié dimanche.
Les deux tiers des Français (66%) estiment que le gouvernement n'a pas été à la hauteur de la situation, alors qu'en moyenne en Europe (hors France), 51% des personnes interrogées jugent que leur gouvernement a su gérer la crise.

>> Suivez les dernières informations sur le coronavirus dans notre direct

Dans le détail, les Français sont aussi critiques que les Espagnols (67% d'avis défavorables). À l'inverse, six Allemands sur dix (60%) et plus de six Britanniques sur dix (63%) plébiscitent leur exécutif. En Italie, qui fut longtemps le pays européen le plus touché, la moitié des sondés (50%) juge positivement leur gouvernement.

Les Français sévères à l'égard de leurs concitoyens

Les Français sont aussi plus sévères à l'encontre de leurs concitoyens. Quand les deux tiers des Européens (64%) pensent que la population s'est bien comportée, 61% des Français ont un jugement inverse. En revanche, les Français plébiscitent à 75% l'attitude de leurs maires (58% en moyenne en Europe). Et près de sept Français sur dix (69%) jugent favorablement la posture des entreprises, quand 64% des Européens partagent le même jugement sur les leurs.

Dans le détail, les trois quart des Français reprochent au gouvernement de ne pas leur avoir dit la vérité (75%), de n'avoir pas pris les bonnes décisions au bon moment (74%) ou de ne pas avoir fait ce qu’il fallait pour bien équiper les hôpitaux et les soignants face à l’épidémie (76%). L'exécutif n'a pas non plus été clair, ni montré qu'il savait où il allait pour 76% des Français. En comparaison, les Européens interrogés pour ce sondage sont beaucoup moins sévères avec leurs gouvernements. Ils sont en moyenne près d'un sur deux à avoir confiance en leurs dirigeants, entre 43% et 46% selon les critères.

Italiens, Allemands et Britanniques donnent quitus à leur gouvernement

Mais plus de six Européens sur dix (62%) estiment que leurs gouvernants ont pris la mesure de la gravité de la situation, quand seulement 45% des Français ont ce sentiment. Ils sont d'ailleurs les Européens les plus négatifs. Si les Espagnols ont sensiblement la même appréciation de leurs dirigeants (47% pensent que le gouvernement espagnol n'a pas pris la mesure de la situation), six Britanniques sur dix (60%), près de sept Italiens sur dix (68%) et plus de sept Allemands sur dix (72%) donnent quitus à leurs gouvernements d'avoir pris la bonne mesure de la gravité de la situation. Ce sont d'ailleurs les Allemands qui accordent systématiquement le plus leur confiance à leur exécutif.

Selon cette enquête, les Européens s'accordent sur un point. Ils ont tous plutôt bien vécu, voire très bien vécu, le confinement. 83% des Européens (hors Français) ont assez bien (65%) ou très bien (18%) vécu ce confinement. Les Français ont la même perception. Huit sur dix (80%) ont bien ou très bien appréhendé le fait de rester le plus possible chez eux.

Un tiers des Européens craint pour son emploi

Européens et Français sont en revanche beaucoup moins confiants en ce qui concerne leur situation à la sortie du confinement. Près d'un tiers des Européens (32%) et 28% des Français craignent de perdre leur emploi à cause de la crise du Covid-19. Ce sont les Espagnols qui sont les plus pessimistes (43%). 38% des Italiens se disent également inquiets. En revanche, seuls 17% des Allemands avouent leur crainte pour leur avenir professionnel.

Cette enquête Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro a été réalisée par internet les 5 et 6 mai 2020 pour les Français, et du 30 avril au 4 mai 2020 pour les Européens, sur un échantillon de 1 005 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, et sur un échantillon total de 3 005 Européens (1 005 Français + 500 Britanniques, 500 Espagnols, 500 Allemands et 500 Italiens).