Coronavirus : Emmanuel Macron se pose en chef de guerre

Lors de son allocution aux Français, lundi 16 mars à 20 heures, Emmanuel Macron a tenu un ton martial contre le coronavirus.

France 2

Le chef de l'État s'est adressé aux Français dans une allocution solennelle, lundi 16 mars. On peut considérer que l'emploi du mot guerre est un peu exagéré par rapport à la réalité de ce qu'est la guerre, nous ne sommes pas dans la situation syrienne. Mais le président de la République l'emploie ce mot guerre pour trois raisons. Premièrement le mot guerre correspond aux circonstances exceptionnelles évoquées par la Constitution pour suspendre le parcours normal des prises de décisions politiques et démocratiques.

Choc psychologique

Mais Emmanuel Macron l'emploie également comme un choc psychologique vis-à-vis de l'opinion pour mobiliser les Français contre l'épidémie de Covid-19. Et puis il l'emploie à titre personnel pour affirmer et montrer une image de leadership. L'objectif de cette guerre est de limiter le nombre de morts et le pays est également en guerre contre les conséquences économiques et sociales de cette maladie. Enfin, nous sommes aussi en guerre contre nous-mêmes, contre notre insouciance et peut-être notre égoïsme, explique le journaliste de France Télévisions Daïc Audouit mardi matin.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'allocution d\'Emmanuel Macron sur le confinement des Français à cause de la propogation du coronavirus, le 16 mars 2020.
L'allocution d'Emmanuel Macron sur le confinement des Français à cause de la propogation du coronavirus, le 16 mars 2020. (LUDOVIC MARIN / AFP)