VRAI OU FAKE À vrai dire. En France, l'appli "anti-Covid" connaît des ratés

L'application TousAntiCovid du gouvernement français est critiquée sur les réseaux sociaux. Des internautes s'inquiètent de ne pas avoir reçu la notification qu'aurait dû leur envoyer leur téléphone pour les informer qu'ils sont "cas contact" d'une personne testée positive au Covid-19. Il existe effectivement certains cas connus où les iPhone en mode veille n'échangent pas les données nécessaires au fonctionnement de l'application. La conséquence d'un "choix politique" des autorités.

TV5MONDE

Contre le Covid-19, tous à vos smartphones. C'est le message lancé par de nombreux gouvernements dans le monde qui ont conçu en quelques semaines des applications pour suivre les cas contacts des personnes malades. Sauf qu'en France, TousAntiCovid connaît des ratés.

Ces derniers jours, des internautes s'interrogent : l'application française n'a pas fonctionné dans leur cas.

Ce monsieur par exemple annonce sur Twitter que son épouse a été déclarée positive, qu'elle l'a signalé sur TousAntiCovid. Et pourtant : "J'ai été déclaré cas contact mais je n'ai aucune notification".

La même mésaventure est arrivée à Olivia Cheval et l'un de ses deux enfants : "On a passé une semaine ensemble dans un appartement, donc les téléphones à côté, une vie à plusieurs pendant les vacances, donc pour nous c'était évident qu'on allait recevoir une alerte. Ni moi, ni un de mes enfants n'avons reçu cette alerte. Un seul de mes enfants l'a reçu, donc un sur trois. Depuis le début, je me dis que c'est un moyen d'être alerté, donc finalement c'est un peu décevant."

Pour rappel, cette application doit normalement enregistrer toutes les personnes que vous croisez à moins d'un mètre pendant plus de 15 minutes.

Alors ces cas sont-ils de rares dysfonctionnements ?

Nous avons contacté les autorités en charge du développement de TousAntiCovid au gouvernement. Elles n'ont pas donné suite à nos demandes d'interview.

Voici ce qui nous a été dit hors micro : "L'application fonctionne dans 80% des cas. C'est un choix assumé d'utiliser une technologie Bluetooth qui a ses limites."

Effectivement, le gouvernement français a voulu s'affranchir des dispositifs développés par Google et Apple pour la lutte contre l'épidémie. Une question de souveraineté nationale.

Mais la conséquence de ce choix, c'est que l'application fonctionne très mal sur les téléphones de la marque Apple.

Tant que l'application est ouverte, les iPhone envoient un signal Bluetooth. Le contact entre deux personnes est enregistré. Mais dès que vous mettez votre iPhone en veille -dans votre poche par exemple- plus aucun signal Bluetooth n'est envoyé. Il n'y a plus d'échange d'information. Seule l'arrivée d'un porteur de téléphone Android pourrait alors permettre de relancer le signal Bluetooth des iPhone.

Pour Baptiste ROBERT, chercheur en cybersécurité, "le bluetooth ne peut pas tourner en continu, en tâche de fond, sur un iPhone. On le savait dès le départ. Toute personne qui a déjà fait un appli mobile était capable de dire "utiliser le bluetooth en permanence, ça va pas le faire. Il y a eu un choix politique très fort dès le départ de la part de Cédric O de ne pas utiliser les dispositifs mis à disposition par Apple et Google."  

Et le problème, selon ce chercheur, c'est que les utilisateurs de téléphones Apple représentent un peu moins de la moitié des téléchargements de TousAntiCovid. Environ 4 millions.

Autant de personnes qui risquent d'attendre en vain une notification le jour où elles seront cas-contact.

Capture d\'écran
Capture d'écran (TV5MONDE)