Cet article date de plus de sept ans.

Loi santé : Marisol Touraine va recevoir les médecins en colère

La mobilisation du monde médical se veut d’une ampleur inédite. Des milliers de blouses blanches manifestent ce dimanche après-midi à Paris, pour montrer leur opposition au projet de loi de santé. La ministre de la Santé Marisol Touraine recevra dans l'après-midi les organisations professionnelles de médecins.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Plusieurs milliers de blouses blanches en colère contre le projet de loi santé défilaient dimanche à Paris © Radio France / Nathanaël Charbonnier)

"Tous unis pour la santé de demain." Le slogan est entonné par plusieurs milliers de professionnels de la santé, venus manifester à Paris ce dimanche après-midi contre le projet de loi de la ministre Marisol Touraine. Le rassemblement a débuté place Denfert-Rochereau (XIVe). Médecins, internes, infirmiers libéraux, dentistes, tous réunis à l’appel des syndicats. Le cortège doit rejoindre le ministère de la Santé (VIIe).

 

Le nombre de slogans révèle la multiplicité des griefs accumulés par le projet de loi : "Tiers payant généralisé - médecins enchaînés, patients trompés" "les Marisoldes de la santé" , "loi Touraine nuit gravement à la santé" .

Les étudiants en médecine sont venus grossir les rangs de la manifestation. Parmi eux, Sébastien Foucher, qui insiste sur "le malaise des jeunes médecins qui ont des difficultés d'installation, de carrière" . "A ce stade, la seule chose que Marisol Touraine a réussi à généraliser, c'est le malaise" , affirme-t-il.

Autre point sur lequel les médecins sont farouchement opposés : la généralisation du tiers payant pour 2017. Claude Leicher, président de MG France (généralistes) explique ce rejet par "une crainte très forte de se faire contraindre à du travail administratif alors que le métier des médecins est de soigner les patients."

A LIRE AUSSI ►►► Mobilisation massive attendue contre le projet de loi de santé

La plupart des syndicats réclament une réécriture ou le retraite du projet de loi. La Fédération de l'hospitalisation privée a exigé le départ de la ministre dimanche matin, avant le départ du cortège. "Nous avons voulu jouer la concertation, mais cela n'a pas fonctionné. La ministre nous a trompés, nous a menti, nous a amusés. Le temps de jouer est terminé. Je demande le retrait de la loi et le départ de la ministre" , a lancé Lamine Gharbi, président de la fédération.

Marisol Touraine a annoncé qu'elle recevrait dans l'après-midi les organisations professionnelles de médecins qui manifestent.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.