Urgences : comment éviter les erreurs médicales ?

Aux urgences, deux avis valent mieux qu'un. Selon une étude qui vient de paraître, après des vérifications croisées, 40% des erreurs médicales pourraient être évitées.

Voir la vidéo
France 3

Une admission aux urgences : ici la scène se reproduit 200 fois en moyenne par 24 heures. Les 30 médecins et 10 internes font face à tous les cas possibles : accidents, détresse psychiatrique, malaises.... Les urgences, c'est le service le plus exposé aux erreurs médicales et, même si elles sont rarissimes, une solution simple peut les réduire encore de 40%.

Une étude menée pendant dix ans sur 1 600 cas dans six hôpitaux français

Initiée par cet urgentiste, le Docteur Freund, la solution consiste à réunir deux fois 20 minutes par jour l'équipe médicale pour une vérification croisée des diagnostics. En une minute, le dossier du patient est passé au crible : tous les praticiens peuvent intervenir, donner leur avis. La hiérarchie entre les praticiens les plus expérimentés et les plus jeunes internes semble abolie au profit de la sécurité. La mise en place de ces vérifications éclair croisées est le fruit d'une étude menée pendant dix ans sur un total de 1 600 cas dans six hôpitaux français. La méthode vient d'être publiée en anglais dans une revue médicale internationale. Elle devrait faire rapidement école dans de nombreux services d'urgence.

Le JT
Les autres sujets du JT
C\'est l\'hypothermie qui a sauvé l\'homme de 53 ans, retrouvé en arrêt cardiaque au bord de l\'Orb, à Béziers.
C'est l'hypothermie qui a sauvé l'homme de 53 ans, retrouvé en arrêt cardiaque au bord de l'Orb, à Béziers. (RICHARD DE HULLESSEN / MAXPPP)