Santé : un scanner révolutionnaire

La ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzin a annoncé, mardi 26 février, que les tarifs des actes et des séjours hospitaliers vont augmenter de 0,5% en 2019. L'hôpital verra son budget passer de 80 à 82 milliards d'euros, de quoi mieux s'équiper ?

FRANCE 2

Le service de radiologie d'urgence du CHU du Dijon (Côtes-d'or) fait 18 000 scanners par an. Quand les équipes du Samu arrivent avec des patients, ils ont besoin d'une réponse immédiate. "Le fait que le scanner soit réalisé rapidement pour nous c'est un plus", assure le docteur Karim Boudenia, urgentiste. L'hôpital a opté pour une machine dotée d'intelligence artificielle, une première en France. Vu de l'extérieur, pas de différence avec un appareil classique. Les patients sont installés dans le tube de rayon X. Les clichés sont de meilleure qualité et les doses de rayon X moins fortes.

Ils vont se multiplier en France

Comment l'intelligence artificielle peut-elle ainsi améliorer le scanner ? En usine, on fait lire à la machine une centaine de milliers d'examens. Elle va alors apprendre à reconnaître les éléments qui parasitent l'image et à les éliminer pour donner, à la fin, un meilleur cliché. D'autres vont être installés ailleurs en France, dans les prochains mois.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Un scanner cérébral, au CHU de Bordeaux, en 2014.
Un scanner cérébral, au CHU de Bordeaux, en 2014. (BURGER / PHANIE / AFP)