Handicap : manque d’auxiliaires de vie scolaire

Plusieurs enfants handicapés n’ont pas pu faire leur rentrée. Le problème : un manque d’auxiliaire de vie scolaire.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Un cartable tout neuf, des copines à retrouver. En début de semaine, Lola se faisait une joie de découvrir sa classe de CE1. Cette petite fille a eu un accident vasculaire cérébral à la naissance et souffre depuis d’importants troubles moteurs. À l’école, elle a donc besoin d’une auxiliaire de vie scolaire (AVS). Problème : sa mère n’a pas reçu à temps le papier officiel qui lui attribue cette aide. Résultat : Lola n’a pas pu faire sa rentrée.

Des familles sans solution

En cause, selon l’organisme qui accorde ces aides, une pièce manquante au dossier que la mère a dû leur fournir en urgence. Dans le département de l’Eure, elle n’est pas la seule à se sentir abandonnée. Une autre mère de famille attend elle aussi une AVS pour scolariser en maternelle sa fille, polyhandicapée. Aujourd’hui, 175 000 élèves en situation de handicap peuvent bénéficier d’un accompagnement. Problème, d'après les associations, le compte n’y est pas. Des centaines voire des milliers de familles se retrouvent sans solution, alors que pour le candidat Emmanuel Macron, les AVS étaient une priorité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans une salle de classe, le 4 septembre 2017, à Paris.
Dans une salle de classe, le 4 septembre 2017, à Paris. (MAXPPP)