Cet article date de plus d'un an.

Handicap : faire du sport avec de l'asthme sévère, c'est possible

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Handicap : faire du sport avec de l'asthme sévère, c'est possible
Handicap : faire du sport avec de l'asthme sévère, c'est possible Handicap : faire du sport avec de l'asthme sévère, c'est possible (France 2)
Article rédigé par France 2 - F.Prabonnaud, A.Tribouart, J.Weyl, N.Berthelot
France Télévisions
France 2
L'asthme concerne plus de 4 millions de personnes en France. Les spécialistes veulent briser certaines idées reçues concernant cette pathologie et notamment la pratique du sport. Le 13 heures a rencontré Dorian Chérioux, 27 ans, asthmatique sévère et aspirant marathonien.

C'est la dernière minute d'échauffement avant le top départ. Dorian Chérioux est prêt pour sa course de 10 km : "J'ai ma musique, mon téléphone et mon traitement de secours", décrit-il. Lorsque son asthme sévère a été diagnostiqué, à 21 ans, il s'est lancé le défi de se mettre à la course à pied. Il a commencé l'entraînement avec un suivi médical et un an de rééducation respiratoire. Son premier kilomètre couru a été une petite victoire. Lundi 1er mai, il a signé son meilleur temps.  

Une pathologie encore mal reconnue  

L'asthme est encore mal reconnu. Dorian a déjà dû se justifier face à un employeur, le jour où il a demandé une absence pour un rendez-vous médical. Il suit maintenant une biothérapie qui réduit l'inflammation des bronches. S'il a la chance d'être diagnostiqué et d'avoir un traitement efficace, ce n'est pas le cas de tous les asthmatiques. "Quasiment 50 à 60% des asthmatiques sont mal contrôlés", estime le pneumologue Gilles Garcia. Les symptômes de l'asthme, comme une toux ou des bronchites à répétition, sont à signaler au médecin. 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.