Bégaiement : comment surmonter ce trouble du langage

Le bégaiement touche près de 600 000 personnes en France. À l'occasion de la journée mondiale du bégaiement, France 3 vous livre les témoignages de certaines personnes qui en souffrent.

France 3

Nathalie a bégayé à l'âge de 11 ans soudainement et sans en comprendre aujourd'hui encore les raisons. "On se dit que ce n'est pas trop grave (...) mais finalement on se rend compte qu'on a besoin d'aide", précise-t-elle. Fabrice bégaye lui depuis l'âge de trois ans. Aujourd'hui professeur en lycée professionnel, il vit avec ce trouble du langage qu'il essaie d'apprivoiser depuis tout petit.

Les moqueries et la peur de parler

"J'ai tout fait : des psychiatres, des orthophonistes, de l'acupuncture", confie l'homme. Tous deux en ont souffert : les moqueries, la peur de parler et des conséquences aussi dans leur emploi. Malgré des études d'aide-comptable, Nathalie n'a jamais exercé son métier. Fabrice a quant à lui quitté l'usine pour devenir professeur de chaudronnerie et son bégaiement ne lui pose plus aucun problème. À chacun sa technique pour fluidifier la parole. Une orthophoniste leur apprend à gérer leur handicap depuis cinq ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le bégaiement touche près de 600 000 personnes en France. À l\'occasion de la journée mondiale du bégaiement, France 3 vous livre les témoignages de certaines personnes qui en souffrent.
Le bégaiement touche près de 600 000 personnes en France. À l'occasion de la journée mondiale du bégaiement, France 3 vous livre les témoignages de certaines personnes qui en souffrent. (FRANCE 3)