Essai thépeuthique à Rennes : la famille d'une victime témoigne

Le 17 janvier, Guillaume Molinet perdait la vie après des essais thérapeutiques à Rennes (Ille-et-Vilaine). Sa compagne et son frère témoignent pour la première fois.

FRANCE 3

Guillaume Molinet était chanteur en Bretagne. Il avait quatre enfants et c'était sa première participation à un essai thérapeutique. Cinq jours après le début des essais, il est tombé dans le coma. Pour la première fois depuis son décès le 17 janvier, sa famille prend la parole. Florence, sa compagne depuis 30 ans, ne comprend pas pourquoi Biotrial n'a pas réagi dès les premiers symptômes. "Il disait qu'il avait mal à la tête et présentait des troubles de la vue (...), j'ai senti que quelque chose n'allait pas", témoigne-t-elle.

Trois enquêtes en cours

Ses proches veulent comprendre, mais ils se sentent abandonnés, à l'image de son frère Laurent, qui dénonce "l'absence d'accompagnement psychologique". Pour expliquer le décès de Guillaume, trois enquêtes sont en cours : une à l'agence du médicament qui avait autorisé l'essai clinique, une menée par l'Igas (Inspection générale des affaires sociales), et une menée par les policiers des pôles de santé. Les premières conclusions sont attendues à la fin du mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des personnes passent devant l\'hôpital de Pontchaillou à Rennes (Ille-et-Vilaine), où six patients sont hospitalisés après un essai thérapeutique qui a mal tourné, le 15 janvier 2016. 
Des personnes passent devant l'hôpital de Pontchaillou à Rennes (Ille-et-Vilaine), où six patients sont hospitalisés après un essai thérapeutique qui a mal tourné, le 15 janvier 2016.  (DAMIEN MEYER / AFP)