Quelles sont les alternatives au glyphosate ?

D'ici trois ans le glyphosate, principe actif du Roundup de Monsanto suspecté d'être cancérigène, sera interdit en France.

D'ici trois ans, les agriculteurs français devront utiliser des alternatives au glyphosate, cet herbicide ultrapuissant mais suspecté de provoquer des cancers. Or il n'existe pour le moment aucune substance aussi efficace pour éliminer les mauvaises herbes. Certains agriculteurs et ingénieurs commencent à réfléchir à des alternatives.

Ainsi, Denis Rabier, agriculteur à Pussay dans l'Essonne, décale son semi de 15 jours à trois semaines. Les mauvaises herbes reçoivent ainsi moins de lumière car les jours raccourcissent, et grandissent donc moins vite. Denis Rabier, lui diminue de presque de moitié sa consommation d'herbicides. Sur les conseils du réseau Dephy qui rassemble 3.000 exploitations en France, il a aussi investit dans une bineuse pour désherber mécaniquement une partie de ses champs de colza. Pour cela il a dû espacer ses plantations. Résultat : il a réduit de presque 70% ses herbicides. 

Pourra-t-on se passer un jour totalement du glyphosate ? Oui selon un rapport de l'institut national de la recherche agronomique (Inra). Mais cette décision aura un impact économique important. En effet, le glyphosate a permis des gains de rentabilité fondamentaux explique Xavier Rboud, directeur de recherche à l'Inra. Le consommateur devra donc payer beaucoup plus cher ses fruits et légumes sans glyphosate. 

Une agriculture sans pesticides passera aussi par des innovations technologiques. Certains ingénieurs planchent déjà sur des robots désherbeurs, capables de remplacer le travail humain. 

Quelles sont les alternatives au glyphosate ?
Quelles sont les alternatives au glyphosate ?