Environnement : les sargasses, le fléau des plages antillaises

Les élus d'Outre-mer tirent la sonnette d'alarme contre les sargasses, ces algues qui dégagent des gaz toxiques et s'échouent de plus en plus sur les plages de Guadeloupe et de Martinique.

On ne sait pas d'où elles viennent ni pourquoi elles se développent aussi rapidement. Depuis 2011, les sargasses, des algues brunes qui dégagent des gaz toxiques, continuent de s'échouer sur les plages antillaises dans des proportions toujours plus grandes. À Marseille (Bouches-du-Rhône), des scientifiques travaillent sur ces algues marines qui n'ont quasiment jamais été étudiées et commencent à livrer leurs premières hypothèses pour expliquer leur prolifération.

Des échouages prévus entre avril et août

En plus du réchauffement climatique, les chercheurs avancent une autre explication plausible : "À cause de l'agriculture notamment, l'eau qui ruisselle sur les terres et arrive dans l'océan est probablement beaucoup plus nutritive qu'elle ne l'était auparavant", souligne Sandrine Ruitton, chercheuse biologiste. Il devient aussi possible de prévoir la trajectoire de ces algues, mais les prévisions ne sont pas très optimistes : beaucoup d'échouages devraient avoir lieu entre avril et août, sur les côtes antillaises.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'algue sargasse devient toxique une fois échouée sur le littoral (photo d\'algues sargasse échouées sur une plage de Martinique en 2011).
L'algue sargasse devient toxique une fois échouée sur le littoral (photo d'algues sargasse échouées sur une plage de Martinique en 2011). (PATRICE COPPEE / AFP)