Cet article date de plus de sept ans.

Meurtre de Léa : la douleur d'une mère

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Meurtre de Léa : la douleur d'une mère
Meurtre de Léa : la douleur d'une mère Meurtre de Léa : la douleur d'une mère (France 3)
Article rédigé par France 3
France Télévisions
France 3

Un homme soupçonné d'avoir tué Léa, sa fille de trois ans, a été arrêté dans le sud de la France, hier, mardi 29 novembre. France 3 a rencontré la mère de l'enfant qui livre un témoignage poignant.

Elle aimait danser Léa. La petite fille est morte le 21 mai 2016, quelques jours avant ses quatre ans. Cédric Mahieu, son père, soupçonné de l'avoir assassinée, a été interpellé hier, mardi 29 novembre, dans le sud de la France près de La Ciotat (Bouches-du-Rhône), après six mois de cavale. Six mois que Blandine, la mère de la fillette, attendait ce moment. Elle s'est confiée à France 3 il y a deux jours alors qu'elle ignorait que quelques heures plus tard, Christophe Mahieu allait être arrêté.

Anéantie depuis la disparition de sa fille

Blandine n'a jamais eu de doute quant à la culpabilité de son ex-mari. Quelques jours après la mort de Léa, il lui adressait une lettre machiavélique qui sonnait comme un aveu. En instance de divorce depuis un an, le couple avait la garde alternée. Le matin du 23 mai, Cédric Mahieu disparaît de son domicile laissant le corps sans vie de la petite Léa. Désormais, il va devoir expliquer ses actes et ses six mois de cavale. Anéantie depuis la disparition de sa fille, la jeune femme nous confiait qu'elle avait à peine pris conscience que ce drame était bien réel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.