Covid-19 : plus de la moitié des enfants ont augmenté leur consommation d'écrans depuis la crise sanitaire, selon une étude

L'étude parue lundi pointe également le fait que les parents sous-estiment les risques encourus par leurs enfants lors de l'utilisation des écrans.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les membres d'une famille utilisent leurs écrans, le 2 avril 2017 (illustration).  (SIMON DAVAL / MAXPPP)

Plus de 4 parents sur dix (44%) et plus de la moitié des enfants (53%) déclarent avoir augmenté leur consommation d'écrans depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19, selon une étude* publiée lundi 7 février. Elle a été réalisée par Ipsos pour l'Observatoire de la parentalité et de l'éducation numérique et l'Union nationale des associations familiales (Unaf). "Les parents ont trouvé dans les outils numériques des usages positifs, pour des raisons d'organisation de la vie familiale", analyse Olivier Gérard, l'un des coordinateurs de l'Unaf. Il évoque notamment le télétravail, l'école à la maison ou encore le maintien du lien pendant le premier confinement.

Les enfants, selon cette étude, ont augmentation leur utilisation de la quasi totalité des écrans. Leur consommation d'ordinateur a augmenté de 6% depuis 2019, celle de la télévision de 8%, celle du smartphone de 11% depuis 2019 et celle de la tablette numérique de 23%. En revanche, leur consommation de console de jeu a baissé de 6% depuis 2019.

Les répondants estiment qu'ils vont continuer à augmenter le temps consacré aux écrans. "Les écrans ont trouvé une place au sein de la famille et c'est difficile de revenir en arrière", estime Olivier Gérard. Mais les utilisateurs semblent conscients de cette augmentation : 77% des parents estiment passer déjà trop de temps devant leurs écrans, contre 62% des enfants. L'étude pointe également une diminution de l'âge moyen des enfants lorsqu'ils reçoivent leur premier appareil numérique. Ils ont désormais environ 10 ans et demi à ce moment-là.

Les parents sous-estiment la consommation de leurs enfants

L'étude pointe également un fait considéré comme "inquiétant" : les parents ont tendance à sous-estimer le temps passé par leurs enfants devant leurs écrans de 23%, sur une semaine moyenne. Les enfants âgés d'entre 7 et 10 ans passent même quasiment trois fois plus de temps sur cet outil que ce qu’imaginent leurs parents (37 minutes contre 1h26 dans le réel). Selon les parents, 9% des 7-10 ans se rendent sur les réseaux sociaux alors que les enfants déclarent être 28% à le faire. Autre chiffre surprenant : selon les parents, 43% des enfants âgés de 0 à 2 ans utilisent Internet.

Si 56% des parents considèrent qu'internet peut constituer un risque pour leurs enfants, ils semblent globalement sous-estimer les risques d’exposition de leurs enfants (7-17 ans) à des contenus choquants : 31% des parents déclarent que leurs enfants y ont été confrontés, alors que 40% des enfants déclarent y avoir été confrontés. De plus, 5% des enfants, toute tranche d’âge confondue, déclarent avoir été victimes de cyberharcèlement. "Les parents ne connaissent pas bien ce que font les enfants avec les outils numériques", estime Olivier Gérard. Selon lui, "le premier enjeu est que les parents s'intéressent, comprennent et connaissent les pratiques de leur enfant en ligne". Pour cela, il conseiller de "fixer des règles et des limites mais aussi discuter avec eux".

*Ce sondage a été réalisé entre le 9 juillet et le 22 juillet 2021 sur internet, auprès d'un échantillon de 2012 parents d'au moins un enfant âgé entre 0 et 17 ans, ainsi qu'auprès d'un échantillon de 600 enfants âgés de 7 à 17 ans, tout deux représentatifs des foyers français.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé et maladie des enfants et ados

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.