Santé : faut-il interdire les cigarettes électroniques jetables ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Santé : faut-il interdire les cigarettes électroniques jetables ?
Santé : faut-il interdire les cigarettes électroniques jetables ? Santé : faut-il interdire les cigarettes électroniques jetables ? (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - T.Leriche, F.Daireaux, P.Lagaune,C.Cormery, L.Houel
France Télévisions
France 2
Le 1er août, la Nouvelle-Zélande va bannir officiellement la cigarette électronique à usage unique. Elle séduit notamment les jeunes publics, alors qu’elles sont parfois fortement dosées en nicotine.

Ce sont des emballages colorés, des arômes fruités, mais ce produit-là n’a rien d’un bonbon. Les adolescents les trouvent partout notamment sur les réseaux sociaux. Ce sont les cigarettes électroniques à usage unique. “Déjà, cela a meilleur goût que la cigarette”, précise un jeune homme. “Tout le monde fumait des puffs”, précise une autre lycéenne. En 2022, plus d’un adolescent sur dix avait déjà essayé la puff en France. “Tous ces produits ne visent qu’à attirer les jeunes dans l’addiction à la nicotine. Une fois qu’ils en ont consommé, ils vont être prisonniers de ce produit-là”, précise Loïc Josseran, président d’Alliance contre le tabac. 

Utile pour arrêter le tabac 

La puff a trois types de composants : de la nicotine, des solvants, et des arômes. Ils sont inhalés sous forme de vapeur. Mais serait-il possible de mieux les contrôler ? Selon l’addictologue Jean-Pierre Couteron, la cigarette à usage unique est plus efficace pour arrêter la cigarette qu’une cigarette électronique. “Ces publics-là vont avoir besoin d’un outil simple. Il n’y a pas le problème de le ranger, de le régler”, avance-t-il.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.