L'Angle éco, France 2

VIDEO. Tomates chinoises dans sauce italienne

La législation européenne n’impose pas aux industriels d’indiquer l’origine des produits qu’ils commercialisent. Il peut ainsi être écrit "made in Italy" sur une boîte de concentré de tomates alors que la matière première vient de Chine… Extrait du magazine "L'Angle éco" diffusé le 11 janvier sur France 2.

Voir la vidéo
L'ANGLE ECO / FANCE 2

Mais qu’y a-t-il dans ces bouteilles et dans ces boîtes de tomates posées sur cette table, s’interroge le journaliste François Lenglet, présentateur du magazine  "L’Angle éco" (Facebook, Twitter, #Langleco).

"C’est difficile de le savoir. La plupart de ces produits n’affichent pas la provenance réelle des tomates", répond Jean-Baptiste Malet, auteur de L’Empire de l’or rouge (éd. Fayard).

Pas d’information sur l’origine des tomates

"Nous avons une indication qui nous dit que cette boîte a été produite en Italie, mais cela ne donne pas d’information sur la provenance des tomates", précise le journaliste, qui a réalisé une enquête mondiale sur la tomate d’industrie.

"Dans une boîte de concentré comme celle-là, dit-il, on peut avoir des tomates de différentes provenances. Du concentré chinois mélangé à du concentré espagnol. Aujourd’hui, la législation européenne n’impose pas aux industriels d’indiquer l’origine même des tomates." 

Extrait de "Tomate, la sauce de la mondialisation", un reportage diffusé dans le magazine "L’Angle éco" diffusé le 11 janvier à 22h50 sur France 2.

L\'ANGLE ECO / FRANCE 2
L'ANGLE ECO / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / L'ANGLE ECO / FRANCE 2)