Norvège : la guerre contre le sucre

Comment lutter contre le surpoids, la malbouffe, et les maladies cardiovasculaires ? La Norvège a choisi une méthode assez radicale en multipliant par deux la taxe sur les produits sucrés, et l'impact est réel.

France 2

Imaginez les prix des produits sucrés d'un seul coup multipliés par deux ou plus. La tablette de chocolat est vendue par exemple l'équivalent de 4,30 euros, la bouteille de soda environ 3,80 euros. C'est ce que se passe en Norvège depuis deux ans. Le sucre est taxé, même surtaxé, comme un produit de luxe. Il est devenu tellement cher que beaucoup de Norvégiens font désormais des dizaines de kilomètres, passent la frontière, pour aller en Suède faire le plein de bonbons dans de gigantesques magasins.

Des résultats spectaculaires

En Norvège le sucre est taxé depuis 1922. Mais cet impôt a fortement augmenté en 2018. Alors comment le pays a-t-il déclaré la guerre au sucre ? Et avec quels résultats ? Pour tous ceux qui n'habitent pas près de la frontière, il a fallu s'adapter au niveau du goûter. Dans une famille par exemple, les enfants n'ont le droit aux bonbons que le week-end. Les sucres blanc et roux ont disparu de la cuisine, et les confitures sont désormais faites maison. Les résultats de cette nouvelle taxe sont spectaculaires. Par rapport à l'an 2000, les Norvégiens consomment en moyenne 45% moins de sucre par personne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des bonbons, dans une confiserie, en Belgique, le 24 mars 2018.
Des bonbons, dans une confiserie, en Belgique, le 24 mars 2018. (PATRICK LEFEVRE / BELGA MAG / AFP)