Étudiants : des épiceries solidaires pour lutter contre la précarité

Près d'un étudiant sur cinq vit sous le seuil de pauvreté. Pour manger, certains poussent les portes des épiceries solidaires.

FRANCE 2

Une fois par semaine, Ahmed Nedjar se rend dans une épicerie solidaire. Elle est entièrement réservée aux étudiants. Dans les rayons, les paquets de pâtes sont à 15 centimes, les produits d'hygiène sont gratuits, mais pas seulement. "Il y a aussi des paniers biologiques, ce sont des fruits et des légumes qui viennent directement du producteur. On ne peut pas se permettre d'acheter des légumes en supermarché, surtout s'ils sont biologiques, ça coûte très cher", explique l'étudiant.

20 épiceries gérées par des associations étudiantes

Étudiant en économie, Ahmed vit avec 500 € par mois, et doit payer un loyer de 380 €. "Cela m'aide à survivre", précise-t-il. Pour une semaine de courses, il a payé moins de 3 €. Comme lui, plus de 2 000 étudiants sont bénéficiaires de 20 épiceries gérées par des associations étudiantes dans toute la France. Plus de 100 tonnes y sont distribuées chaque année. Elles sont issues de collectes ou de dons des magasins. Pour éviter les ruptures de stock, tout est rationné.

Le JT
Les autres sujets du JT
Près d\'un étudiant sur cinq vit sous le seuil de pauvreté. Pour manger, certains poussent les portes des épiceries solidaires.
Près d'un étudiant sur cinq vit sous le seuil de pauvreté. Pour manger, certains poussent les portes des épiceries solidaires. (FRANCE 2)