Consommation : un supermarché ne propose que des invendus

32 % des produits de l'agriculture partent à la poubelle chaque année dans l'Hexagone. Un gaspillage qui interpelle les Français. Certaines enseignes ont fait le choix de miser sur la vente des produits invendus des producteurs avec à la clé des prix très attractifs.

france 2

Des sandwichs, des légumes, et même de l'eau en bouteille. Dans les poubelles d'un supermarché, des militants enfreignent la loi pour récupérer des dizaines de produits périmés. "Ces produits sont encore consommables. La loi oblige à les donner à des associations caritatives", explique l'un d'eux. Les invendus alimentaires sont un scandale pour certains, et un nouveau marché pour d'autres.

Des produits 30 % moins chers

Dans un supermarché de Cherbourg (Manche), les emballages sont parfois abîmés. L'enseigne ne propose que des produits invendus proposés en moyenne 30% moins chers. Les clients apprécient. "Je suis passé d'un budget alimentaire à 800 euros à entre 500 et 600 euros par mois", précise une cliente. Pour proposer ces invendus, la magasin s'approvisionne d'abord dans les champs. 32 % de la production des agriculteurs n'arrive jamais dans l'assiette des consommateurs.  

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'étude sur la présence d\'additifs dans les aliments industriels porte sur 30 000 produits dans une vingtaine de catégories, des barres de céréales aux plats préparés, en passant par les boissons ou le chocolat. 
L'étude sur la présence d'additifs dans les aliments industriels porte sur 30 000 produits dans une vingtaine de catégories, des barres de céréales aux plats préparés, en passant par les boissons ou le chocolat.  (MARTIN BERTRAND / HANS LUCAS / AFP)