Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo "On donne à nos enfants des aliments qui n’existent pas" : les coulisses peu appétissantes des cantines scolaires

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
6media cauchemar à la CANTINE
Article rédigé par
France Télévisions

Aujourd’hui, beaucoup d’enfants ne mangent pas les plats qui leur sont proposés dans les cantines. Envoyé Spécial a enquêté à Paris. 

Le témoignage est édifiant et sort de la bouche d’une petite fille. "On nous a donné à manger une espèce de tranche de jambon, un bifteck et un flan avec du fromage de chèvre", explique cette fillette à sa mère en rentrant de l’école. Depuis l’âge de trois ans, elle mange à la cantine tous les midis. Tous les soirs, elle dévore son goûter. Et de préciser : "C’est pas bon à la cantine, du coup on ne mange pas beaucoup. Les omelettes sont toujours vertes à l’intérieur. Et la viande, c’est toujours gras dedans. Il y a un élastique de gras".

Des faux aliments

Alors la cantine est-elle si mauvaise ? Envoyé Spécial a essayé de rentrer dans une cantine du 18e arrondissement de Paris, mais la mairie a refusé. Alors, images en caméra cachée à l’appui, France 2 a filmé un déjeuner d’enfants. Aucun ne mange la fameuse omelette. Pire, ils ne mangent qu’une pomme en général.

Les 14 000 élèves qui déjeunent dans les cantines font-ils la fine bouche ? Pas vraiment selon les parents. Une mère de famille prend l’exemple d’un plat, qualifié de "bio et végétarien" servi à sa fille. "Des allumettes végétales", dont la fiche médicale crée la stupeur : "de l’eau, de l’huile, du gras, pour créer quelque chose qui ressemble à un lardon".
"On donne à nos enfants des aliments qui n’existent pas et ressemblent à de l’ultra transformation", peste-t-elle. En réalité, l’État ne contrôle jamais la teneur des repas servis, juste les normes d’hygiène.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.