Botulisme à Bordeaux : plusieurs personnes hospitalisées et une décédée après avoir ingéré des sardines en conserve

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Plusieurs personnes sont hospitalisées et une est décédée après avoir ingéré des sardines en conserve faites maison par un restaurateur bordelais. Elles ont toutes été intoxiquées au botulisme. La probabilité que la bactérie ait été ingérée en consommant ces sardines est donc très élevée. -
Botulisme à Bordeaux : plusieurs personnes hospitalisées et une décédée après avoir ingéré des sardines en conserve Plusieurs personnes sont hospitalisées et une est décédée après avoir ingéré des sardines en conserve faites maison par un restaurateur bordelais. Elles ont toutes été intoxiquées au botulisme. La probabilité que la bactérie ait été ingérée en consommant ces sardines est donc très élevée. - (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - J.Klein
France Télévisions
franceinfo
Plusieurs personnes sont hospitalisées et une est décédée après avoir ingéré des sardines en conserve faites maison par un restaurateur bordelais. Elles ont toutes été intoxiquées au botulisme. La probabilité que la bactérie ait été ingérée en consommant ces sardines est donc très élevée.

À Bordeaux (Gironde), huit personnes intoxiquées au botulisme sont encore hospitalisées. En Île-de-France, une personne est décédée et une autre est en soins intensifs. En Espagne, à Barcelone, un cas a aussi été recensé. Leur point commun est qu'elles ont toutes consommé la même chose au même endroit : des conserves de sardines faites maison par le restaurateur d'un établissement du centre de Bordeaux.

Entre 20 et 30 cas déclarés chaque année

La probabilité que la bactérie ait été ingérée par ce biais est donc très élevée. C'est pour l'instant l'hypothèse la plus probable. Des analyses sont toujours en cours. Les résultats tomberont vendredi 15 septembre. Le botulisme est une maladie provoquée par une toxine qui s'attaque au système nerveux. Les symptômes sont variables, mais le plus grave provoque une paralysie des muscles respiratoires et peut entraîner le décès. Chaque année en France, le nombre de personnes infectées est très faible : entre 20 et 30 cas sont déclarés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.