Alimentation : les producteurs de tomates en colère contre les prix pratiqués par la grande distribution

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Alimentation : les producteurs de tomates en colère contre les prix pratiqués par la grande distribution -
Alimentation : les producteurs de tomates en colère contre les prix pratiqués par la grande distribution Alimentation : les producteurs de tomates en colère contre les prix pratiqués par la grande distribution - (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - M. Justet, T. Grosse, S. Cardon, C. Tixier, M. Beaudoin, J. Ababsa, P. Bouvier, L. Hauville
France Télévisions
France 2
En colère, les producteurs de tomates accusent certaines enseignes de pratiquer des marges abusives, jusqu’à 84% du prix payé par le consommateur.

Sur les étals, les tomates sont vendues de plus en plus chères. On en trouve à 5,59 euros le kilo pour la variété allongée ou encore 3,99 euros le kilo pour des tomates grappes. Des prix hors budget pour les clients. "C’est trop cher, nous on ne peut pas se permettre (de payer) 5 euros quand on n'a pas des gros revenus, ça devient un produit de luxe", confie une cliente. Les tomates seraient vendues trop chères, ce que dénoncent les principaux producteurs français de tomates.

Se détourner du produit français

Selon les producteurs, les enseignes pratiqueraient des marges abusives sur ces produits, allant jusqu’à 80% de marge brute. "Les marges sont plus importantes sur le produit français par rapport à un produit d’importation donc derrière, c’est aussi des risques que le consommateur se détourne du produit français", redoute Yoann Le Cunff de l’association des producteurs de tomates de France. Casino et Carrefour sont notamment pointés du doigt. Contacté, ce dernier réfute les chiffres. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.