Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Procès du Mediator : "J'espère qu'il sera puni, ce Servier"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
N. Perez, J. Denoyelle / France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Poursuivi pour "tromperie aggravée", Jacques Servier pourrait obtenir, mardi, l'annulation du procès qui reprend à Nanterre. Des victimes espèrent le contraire.

"On s'en fout du procès." Le ton est donné par Jacques Servier, croisé devant son domicile de Neuilly-sur-Seine par BFMTV, lundi 13 mai. Une semaine plus tard, le procès du Mediator reprend à Nanterre, un an après avoir été reporté à la demande des avocats du fondateur des laboratoires Servier. Les 700 victimes qui se sont constituées parties civiles en attendent beaucoup. "J'espère qu'il sera puni, ce Servier ; il a fait trop de mal", lâche une victime du Mediator, au départ de Calais, avant de se rendre à Nanterre.

A l'origine de la découverte du scandale, la docteure Irène Frachon affirme que son objectif a "toujours été de faire reconnaître le préjudice de ces patients, de ces victimes, et qu'elles soient indemnisées. A ce jour, cet objectif n'est pas rempli", selon la pneumologue. Poursuivi pour "tromperie aggravée", Jacques Servier pourrait toutefois obtenir, mardi, l'annulation du procès, en raison d'une autre procédure lancée contre lui à Paris.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.