Cet article date de plus de neuf ans.

Muriel Roos : "La femme de 50 ans suscite une curiosité"

Qu'apportent les femmes de 50 ans. à la société ? Comment se sentent-elles dans un monde où le jeunisme domine ? Qu'espèrent-elles pour leur deuxième partie de vie ? Pour répondre à ces questions, Muriel Roos, éditrice d'un magazine qu'elle a créé il y a trois ans, Femme majuscule, et qui s'adresse précisément aux femmes qui franchissent la cinquantaine.
Article rédigé par Bernard Thomasson
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 30 min
Franceinfo (Franceinfo)

Si Muriel Roos a créé ce magazine c'est pour lutter contre une mono offre. "Tout le monde se centre sur la jeune femme qui a entre 25 ans et 35 ans. Ensuite, on bascule dans les magazines séniors et les femmes entre 45 ans et 65 ans ne s'y retrouvent pas. "

Une femme majeure sur deux a plus de 50 ans aujourd'hui. "C'est quelque chose que notre société a du mal à prendre en compte. Ces femmes ne se reconnaissent pas du tout dans le modèle qu'avaient leurs mères et ont besoin d'inventer quelque chose. Elles ont envie d'être partie prenante de la société. "

"La femme de 50 ans suscite une curiosité car c'est assez récent que les femmes vivent au-delà de la cinquantaine, au-delà de la période dans laquelle elles peuvent faire des enfants. C'est un peu comme si on se demandait à quoi elles vont servir. "

Il faut que les femmes de 50 ans aient leur place, et ainsi elles permettront aux plus jeunes d'avoir leur place, estime Muriel Roos. "Quand elles ont envie d'investir elles se prennent une claque car on leur dit qu'à leur âge elles ne peuvent pas faire un métier différent. "

Le site de Femme majuscule

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.