Cet article date de plus de neuf ans.

Israël se prépare à la guerre bactériologique lors d'un exercice de simulation

écouter (15min)
Trois directions au cœur de l’actualité aujourd’hui, le nord d'Israël pour suivre un exercice de simulation d'attaque bactériologique. Puis Berlin pour parler des relations franco-allemandes. Face à la crise dans la zone euro, Nicolas Sarkozy prononce un discours à Toulon ce soir, Angela Merkel interviendra demain au Bundestag. Et nous écouterons aussi Manon Loizeau, l'une des rares journalistes françaises à avoir pu se rendre en Syrie.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)
Israël

En pleine crise du nucléaire
iranien, Israël se prépare à faire face à d'éventuelles attaques
bactériologiques. Un exercice de simulation est mené
depuis hier et jusqu'à ce soir dans plusieurs villes du nord du
pays.Grégroy Philipps est notre correspondant permanent en Israël.

Il
s'est rendu à l'hôpital
d'Afula, dans le nord d’Israël, pour assister à cet exercice grandeur
nature.

Allemagne

Comment réagissent les Allemands aux
propos de Francois Hollande et d'Arnaud Montebourg  ? Le candidat socialiste à
la présidentielle a dénoncé hier le suivisme de Nicolas Sarkozy face à Angela
Merkel et Arnaurd Montebourg, s'en est pris à la politique prussienne de la chancelière, l'accusant de de mener  "une politique à la Bismarck ". Comment réagit-on à Berlin ?

Syrie

La situation est toujours très
tendue en Syrie. L'union européenne et la ligue arabe tentent de renforcer leurs
sanctions.  Les militants pro-démocratie ont appelé
à une journée de grève générale  pour les
victimes de la répression du mouvement de contestation au régime de Bachar
al-Assad.  Difficile de savoir exactement ce qui se
passe. Il y a très peu de témoignages directs, les journalistes étrangers y sont
interdits. Manon Loizeau est reporter indépendante. Elle
pu se rendre à Homs, l'un des hauts lieux de la contestation, pour un reportage
diffusé ce soir dans l'émission Envoyé spécial : Homs une ville dont on ne
sait quasiment rien.

 

 

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.