Cet article date de plus de neuf ans.

Pour Alfred Grosser, "tout se passe bien" entre Français et Allemands

Alors que les Français vont affronter l'Allemagne en quarts de finale de la Coupe du Monde de football, Olivier de Lagarde reçoit Alfred Grosser, politologue, sociologue spécialiste des relations franco-allemandes.
Article rédigé par Olivier de Lagarde
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
  (Alfred Grosser. © Thierry Sanchis/PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN)

 Ce vendredi est une journée sous le signe de la confrontation franco-allemande puisque la France jouera une place en demi-finales du Mondial 2014 contre l’Allemagne. Ce match de football donne l’occasion de nous interroger sur les relations entre ces deux pays.

 

Les Français ont-ils raison de considérer l’Allemagne comme l’ennemi héréditaire ? "Dans un sondage récent, à la question 'Quel est notre allié le plus sûr ?' 82% répondent l’Allemagne ", rappelle Alfred Grosser.

 

"Ce qui existe en ce moment comme vague anti-germanique, c’est dans les milieux intellectuels (…) pour reprocher à l’Allemagne nos fautes" , explique le politologue. "Dans la société, tout se passe bien et de mieux en mieux depuis plusieurs années. "

UN MONDE D'IDEES 2 04.07.2014 Alfred GROSSER (ok)
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.