Un monde d'avance, France info

L'heure de vérité pour l'Ukraine et son nouveau président

Tous les jours, dans "Un monde d’avance", un coup de projecteur sur une actualité à l’étranger restée sous les radars. Aujourd’hui, direction l'Ukraine, dont le nouveau président va devoir faire des choix.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky.
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky. (NATHANAËL CHARBONNIER / FRANCE-INFO)

En Ukraine, 10 jours après la prise de fonction de Volodymyr Zélensky en tant que président, l'heure de vérité a sonné. Une chose est certaine : ça bouge, et dans tous les sens. Cela bouge dans le pays : l'opposition de l'ancien président Porochenko rassemble ses troupes ce week-end pour préparer les élections législatives anticipées. Zélensky, le nouveau président, vient de limoger ses ministres de la Défense et des Affaires étrangères pour mettre des hommes à lui dans ses deux ministères-clefs. Zélensky toujours viendra la semaine prochaine à Bruxelles pour rencontrer les responsables de l'Union européenne. 

Mais on peut ajouter que depuis deux jours, les ministres des Affaires étrangères allemand et français sont en voyage à Kiev pour rencontrer le nouveau président et relancer le processus de paix avec le Donbass. Enfin, les Russes commencent à mettre en place leurs sanctions contre l'Ukraine : interdiction de vendre du pétrole, du charbon à l'Ukraine et interdiction d'importer en Russie certains biens ukrainiens.

Si le calendrier ukrainien semble s'accélérer depuis quelques jours, c'est parce que le nouveau président Volodymyr Zélensky est maintenant au pouvoir et que tout le monde veut connaitre ses intentions, ou dit de façon plus familière, veut savoir ce qu'il a dans le ventre. Cela est valable autant sur le plan intérieur qu'extérieur.

En Ukraine, il va y avoir des élections anticipées en juillet. Et si le nouveau président Zélensky a été élu avec 73 % des suffrages, il ne dispose pas aujourd'hui d'une majorité au Parlement, et l'opposition va tout faire pour remporter les législatives.

En Europe, il s'agit de savoir si le président Zélensky est fiable. S'il reste un allié dans la région face aux Russes, Zélensky se dit pro-Européen, maintenant il va devoir le prouver. Les Russes enfin, ont décidé eux aussi de faire monter la pression et tester la diplomatie de Zélensky. A-t-il des nerfs solides ? Et que propose-t-il pour gérer la guerre du Donbass et la situation compliquée en Crimée ? 

Le moment est donc important pour Zélensky. Il est important plus largement pour l'Ukraine, et surtout pour l'Europe. Zélensky joue sa crédibilité. L'Ukraine joue son avenir. Le fil qui la lie à l'Europe est fragile. Peut-elle rebasculer côté russe ? Rien n'est acquis. L'Europe enfin, doit plus que jamais soutenir le pays malgré l'incertitude que représente son nouveau président.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky.
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky. (NATHANAËL CHARBONNIER / FRANCE-INFO)