Tout et son contraire, France info

Frédérique Hébrard : "J'ai dormi avec La Joconde"

Frédérique Hébrard est l’auteur de très nombreux best-sellers, dont beaucoup ont été portés à l'écran. Elle vient d’écrire la suite de "La demoiselle d’Avignon", avec son marie Louis Velle.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Radio France)

Louis Velle, lui-même acteur a joué dans la série La demoiselle d'Avignon , et c'est avec lui que Frédérique Hébrard vient d’écrire la suite La demoiselle d'Avignon est de retour , chez Flammarion.

"La suite du Château des oliviers a tellement bien marchée, que Guillaume Robert, chez Flammarion, nous a dit qu’il fallait faire La demoiselle d’Avignon. On n’y avait pas pensé mais nous vivions toujours avec elle parce que depuis 42 ans, elle est devenue quelqu’un de la famille pour tous les francophones. "

Les œuvres d’art

Frédérique Hebrard a une histoire personnelle incroyable. Elle est la fille de l'académicien André Chamson (Hébrard est un pseudonyme). Son père était conservateur des musées nationaux. Pendant l'occupation allemande, il s'est occupé de soustraire les collections des grands musées français aux nazis. La jeune Frédérique avait une quinzaine d'années. Elle est partie un jour en camionnette avec Les noces de Cana , de Véronèse, immense chef-d'œuvre désormais exposé au Louvre.

"J’ai suivi le camion, qui était un camion de décor de la comédie française. On avait roulé Les noces de Cana, elle était quand même énorme comme volume, et ils ont touché un fil électrique sur la route. Le feu a été arrêté très vite, mais il y avait de quoi se faire des cheveux blancs. "

Mais, elle a aussi dormi avec La Joconde

"J’ai dormi avec La Joconde mais elle était dans sa boîte Louis-Philippe d’Orléans dernier inventaire royal. Je ne sais plus si c’était du velours ou du satin, c’était rouge. C’était vraiment un symbole. C’était la dame pour qui tous ces hommes étaient prêts à donner leur vie. "

TOUT ET SON CONTRAIRE / Frédérique Hébrard parle des faits marquants de sa vie
--'--
--'--

Le drame de sa vie

A 40 ans, elle a vécu un drame. Elle a été violée par un inconnu, un jour où elle circulait dans sa 2CV pour aller chez des amis dans la campagne. A ce propos elle a déclaré dans Paris-Match : A la suite de ce viol, j’ai rencontré la foi.

"Je ne voulais pas en parler tant que mes parents étaient encore vivants. Il a fallu tout l’amour de Louis pour qu’il n’y ait plus de blessures. Mais cela se ranime quand je vois une petite fille violée parce que moi j’étais déjà une femme et je savais ce que c’était que l’amour. Mais, quand je pense que des enfants passent de l’innocence à cette brutalité affreuse, là ça saigne encore. "

"Quand on est très proche de la mort on se pose après des tas de questions. C’est là, que protestante non baptisée, j’ai décidé de me faire baptisée protestante. "

TOUT ET SON CONTRAIRE / Le vrai-faux de Frédérique Hébrard
--'--
--'--
 

(© Radio France)