Cet article date de plus de neuf ans.

Les préjugés sur les 15-30 ans

écouter (5min)
Au sommaire de Sans préjugés cette semaine, la scolarisation des enfants handicapés, les préjugés sur les 15-30 ans, et un retour sur une date qui compte dans l'histoire des luttes contre les discriminations, le 1er juillet 1972.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

L'Info de la semaine :

1500 auxiliaires de vie scolaires (AVS) supplémentaires ont été recrutés en cette rentrée 2012 pour permettre la scolarisation en milieu ordinaire d'enfants handicapés. C'est encore trop peu puisque au moins 5000 jeunes en situation de handicap, qui pourraient être scolarsiés avec des enfants valides de leur âge, restent chez eux plutôt que d'aller à l'école, faute de pouvoir bénéficier de cette aide incontournable tout au long de la journée scolaire.

Pour en savoir plus sur la fonction d'un AVS et la scolarisation des enfants handicapés en milieu ordinaire, consultez notamment le site de l'UNAPEI (l'Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales
et de leurs amis).

L'invité de Sans Préjugés :

Joaquim Timoteo, chargé d'étude et de recherche à l'INJEP (Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire), spécialiste des questions d'emploi et de formation, auteur avec Yaëlle Amsellem-Mainguy, chargé d'étude et de recherche à l'INJEP, spécialiste des questions de santé, de "l'Atlas des jeunes en France", éditions Autrement.

A noter : le Comité Jeunes de l'Anacej (association nationale des conseils d'enfants et de jeunes) vient de lancer avec l'association Jets d'encre et le Réseau national des juniors associations la campagne Stop aux clichés. Son but : changer le regard porté sur les jeunes en luttant contre les clichés. Pour en savoir plus rendez-vous sur la page de la campagne.

La date à retenir de la semaine
:

Le 1er juillet 1972. C'est ce jour-là qu'a été votée à l'unanimité du parlement la loi qui établit notamment que le racisme n'est pas une opinion mais un délit. Le bilan de cette loi, dite loi Pleven, sera au coeur de l'université d'été de la LICRA (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) qui se tient ce week-end au Havre.
Selon un sondage Opinion Way pour la Licra, paru mercredi dans La Croix, seulement un Français sur deux connaît l'existence de cette loi, qui punit la provocation à la haine ou à la violence raciste et l'injure ou la diffamation à caractère raciste.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.