Planète Géo, France info

Planète Géo. Alerte aux Îles Galápagos

Comment mieux protéger les Galápagos ? Ces îles du Pacifique réputées pour leurs espèces endémiques sont menacées.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La baie de Sullivan, depuis l\'île Bartolomé.
La baie de Sullivan, depuis l'île Bartolomé. (MISHA VALLEJO / GEO)

L'été dernier, l'UNESCO a déclaré l'archipel des Îles Galápagos "patrimoine en péril".

Le trésor des Galápagos

 Avec ses tortues géantes, ses lions de mer, ses iguanes, et quantité d'autres espèces uniques au monde, l’archipel des Îles Galápagos est un paradis, avec à ce jour : 1 900 espèces animales et végétales endémiques recensées. Les Galápagos appartiennent au patrimoine mondial de l'Unesco, depuis 1978.  

Scène banale au marché aux poissons de Puerto Ayora.
Scène banale au marché aux poissons de Puerto Ayora. (MISHA VALLEJO / GEO)

L'Équateur, pays auquel appartiennent ces îles, fait tout pour protéger les Galápagos, en créant dès 1959, un parc national - il protège 97% de la superficie des îles- et tout autour, une réserve marine. Toute pêche est interdite.

Du ciel, on constate des eaux encore limpides.
Du ciel, on constate des eaux encore limpides. (MISHA VALLEJO / GEO)

Et sur les 130 îles et îlots, seulement quatre sont habités. Un écosystème fragile, protégé certes, mais en danger.

Sur fréquentation touristique

Depuis quelques décennies, ces îles volcaniques, situées à un millier de kilomètres de la côte équatorienne, vivent l’explosion touristique et reçoivent 220.000 visiteurs par an : c'est cinq fois plus que dans les années 1980. Par semaine, on compte plus de 100 vols reliant le continent aux îles ...Et pas question pour l’instant d’imposer des quotas. On compte plus de 30.000 résidents permanents, soit deux fois plus qu’il y a 15 ans.

Réchauffement climatique

"La principale menace provient du changement climatique : les épisodes d'El Niño qui réchauffe l’océan sont devenus plus fréquents" rappelle Léïa Santacroce dans le magazine Géoréduisant ainsi l'approvisionnement alimentaire dans les eaux proches de la surface, les iguanes marins sont menacés.

L\'îlot d\'Espanola grouille d\'iguanes de Noël, sauriens de couleur rouge et verte.
L'îlot d'Espanola grouille d'iguanes de Noël, sauriens de couleur rouge et verte. (MISHA VALLEJO / GEO)

On a pu constater les effondrements de populations de manchots pendant ou après les événements majeurs d'El Niño. 
"À cela s'ajoute le problème des espèces végétales invasives, le fléau maintenant, c'est la mûre". 

La baie de Sullivan, depuis l\'île Bartolomé.
La baie de Sullivan, depuis l'île Bartolomé. (MISHA VALLEJO / GEO)