On s'y emploie, France info

On s'y emploie. Les petits gestes "verts" qu'on peut faire au bureau

Douze millions de tonnes de CO2 pour les déplacements professionnels, 125 kilos de déchets par an et par collaborateur. On peut mieux faire.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une jeune femme manifeste pour le climat, à Paris, le 21 septembre 2019.
Une jeune femme manifeste pour le climat, à Paris, le 21 septembre 2019. (LAURE BOYER / HANS LUCAS / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les 150 personnes tirées au sort pour participer à la Convention citoyenne pour le climat ont participé à leur première session de travail, le weekend dernier. Un travail qui va se poursuivre jusqu'au mois de janvier. Parallèlement le mouvement écologiste Extinction Rebellion a lancé deux semaines de blocages dans le monde entier et notamment à Paris. Mais à un niveau individuel, au travail, qu'est-ce qu'on peut faire pour être plus "vert" ?

Cyril Hergott a fondé Riposte Verte, une coopérative qui conseille les entreprises qui veulent réduire leur empreinte environnementale.

franceinfo : est-ce que nous salariés, polluons beaucoup au cours de notre journée de travail ? 

Cyril Hergott : on pollue beaucoup plus qu'on ne le pense, principalement avant d'arriver au bureau. Les trajets domicile-travail et les déplacements professionnels représentent 12 millions de tonnes de CO2. Après, on va avoir énormément d'impact au travers de tous les outils que nous utilisons, l'ordinateur, le bâtiment et les déchets.

Ces déchets, est-ce qu'ils sont bien gérés au bureau ?

On produit environ 125 kilos de déchets par an et par collaborateur, les trois-quarts étant du papier, mais on ne recycle que 20% de nos papiers contre 50% à la maison. Il faut aussi garder un ordinateur ou un téléphone plus longtemps, c'est là que le gain va se faire. Les trois-quarts de l'impact d'un ordinateur proviennent de sa production. 

L'impact des mails et d'internet a un gros impact ?

Un courriel que vous envoyez à un collègue en face de vous va parcourir en moyenne 15.000 kilomètres. Il faut essayer de diminuer ces envois. Il ne faut pas répondre à tout le monde. Quand vous avez des pièces à envoyer, vous pouvez les remettre sur une clé USB si le collègue est proche de vous. Vous pouvez aussi mettre des liens en ligne au lieu de mettre une pièce jointe.

Et les déplacements ?

En France 75% des déplacements domicile-travail se font en voiture. On peut passer au covoiturage ou se déplacer à vélo. Faire dix kilomètres par jour en voiture va coûter environ 1.000 euros par an, à vélo c'est 100 euros. Et vous serez plus en forme.

Il y a aussi des petits gestes du quotidien

Oui, comme la bouteille d'eau, produite à partir du pétrole et qui va générer un déchet. Vous pouvez prendre une gourde, l'entreprise peut en fournir.

Et le papier ?

Il faut privilégier le papier recyclé. Il a deux à trois fois moins d'impact au moment de sa production que le papier fabriqué à partir de bois. Se poser la question de savoir si l'impression est nécessaire ou pas. 15% des impressions sont jetées sans même avoir été lues. Trois impressions sur quatre sont jetées dans les 72 heures qui suivent l'impression. Imprimer en recto verso et trier ensuite.

Une jeune femme manifeste pour le climat, à Paris, le 21 septembre 2019.
Une jeune femme manifeste pour le climat, à Paris, le 21 septembre 2019. (LAURE BOYER / HANS LUCAS / AFP)