Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Une technologie "révolutionnaire" pour garantir l’identité numérique

Une startup belgo-américaine, Aerendir, a mis au point une technique biométrique d’un nouveau genre qui vise à remplacer les capteurs d’empreinte digitale ou la reconnaissance faciale.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La reconnaissance biométrique d\'Aerendir analyse le signal électrique cérébral
La reconnaissance biométrique d'Aerendir analyse le signal électrique cérébral (Aerendir/YouTube)

Chaque jour, des identités volées sont revendues sur le darknet. Cela permet à des escrocs de souscrire des emprunts ou de commettre des infractions au nom de quelqu’un d’autre, avec des conséquences terribles pour les victimes. Face à ce fléau, le concept d’identité numérique biométrique se développe. Mais, encore faut-il que cette identité du XXIe siècle soit suffisamment sécurisée.

La société, d'origine belge basée aux États-Unis, Aerendir (nom tiré du Seigneur des anneaux) affirme avoir mis au point une technique biométrique d’un nouveau genre pour sécuriser les identités numériques, basée sur l’analyse des micro-tremblements de la main, couplée à celle de l’activité électrique cérébrale.

franceinfo : En quoi votre technique biométrique est-elle révolutionnaire ?

Pierre Pozzi Belforti, président d’Aerendir : notre technique est basée sur le signal électrique émis par le cerveau, transmis par les nerfs jusqu’aux mains, qui peut être capté par les capteurs contenus dans un smartphone. Chaque signal cérébral est unique et il est impossible de le copier ou de le pirater.

À quoi pourrait servir votre technologie ?

Cette technologie peut être appliquée à la plupart des secteurs. On pourrait la trouver dans un smartphone, pour remplacer le capteur d’empreinte digitale, mais aussi sur d’autres supports comme un porte-clés, une poignée de porte, un volant de voiture ou même une brosse à dents.

Pourquoi votre entreprise est-elle installée dans la Silicon Valley ?

À l’origine de cette technologie, il y a un scientifique belge d’origine italienne, Martin Zizi. Nous sommes installés à Mountain View, depuis trois ans, car c’est le seul endroit où l’on peut aller extrêmement vite au niveau des brevets mais la société qui détient tous les brevets reste européenne.

Pourquoi la sécurisation de l'identité numérique est-elle importante ? 

C'est fondamental, car nous allons de plus en plus vers une identité numérique absolue. Il y a dans le darkweb un marché noir avec un système de cotation, comme la bourse, qui permet d'acheter des identités numériques. Or, si votre empreinte digitale est volée, il vous reste neuf autres doigts, mais si c'est votre empreinte faciale, il ne vous reste plus, malheureusement, qu'à faire appel à la chirurgie plastique. 

La reconnaissance biométrique d\'Aerendir analyse le signal électrique cérébral
La reconnaissance biométrique d'Aerendir analyse le signal électrique cérébral (Aerendir/YouTube)