Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Plus de 300 start-up de la "French Tech" participeront au CES de Las Vegas

Le CES de Las Vegas, le plus grand salon high-tech du monde, qui aura lieu à partir du janvier prochain, accueillera encore plus de start-up françaises que l’année précédente.   

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Depuis 2016, les startups françaises débarquent en nombre au CES de Las Vegas.
Depuis 2016, les startups françaises débarquent en nombre au CES de Las Vegas. (JEROME COLOMBAIN / RADIO FRANCE)

Les start-up françaises seront encore plus nombreuses l'an prochain au CES de Las Vegas, que cette année. Le plus grand salon high-tech du monde, aura lieu à partir de janvier prochain.

La deuxième délégation mondiale

Mobilisation générale mardi 19 décembre à Station F, à Paris, pour le coup d’envoi de l’opération French Tech - Las Vegas 2018. Le chiffre fatidique a été dévoilé : 320 start-up françaises exposeront cette année au salon. C’est plus que les années précédentes (178 en 2017, 128 en 2016, 66 en 2015). La France sera ainsi la deuxième délégation mondiale derrière les Etats-Unis. La French Tech, quésako ? Ce sont des centaines de start-up technologiques, surtout dans les objets connectés ou la e-santé. Le CES de Las Vegas sera à vivre évidemment sur franceinfo, à partir du 9 janvier.

Le boom des "deep techs"

Vous avez aimé les "start-up" ? Vous avez aimé la "french tech" ? Un nouveau mot fait son apparition dans le vocabulaire high-tech : "deep tech" (technologies profondes). Les "deep techs" sont des technologies de rupture (disruptives) faisant appel à un haut niveau de technicité, proche de la recherche, non accessible à toutes les entreprises. Par exemple, s’il n’est pas difficile de développer un énième site de e-commerce grâce aux technologies disponibles sur le marché, en revanche, c'est une autre paire de manche de mettre au point un exosquelette pour rendre la marche aux paraplégiques (Wandercraft) ou un minibus autonome (Navya). La Deep Tech touche notamment l’intelligence artificielle, le big data, la robotique et les biotechnologies.

Présentation de l\'étude Wavestone sur les deep techs en France
Présentation de l'étude Wavestone sur les deep techs en France (JC)

La France championne des deep techs

Selon une étude du cabinet spécialisé Wavestone, les investissements dans les  "deep techs" explosent en Europe. Ils ont atteint 4,6 milliards d’euros en 2017 dont plus de la moitié, 2,7 milliards, en France. Trois éléments plaisent aux investisseurs, selon Wavestone : la qualité de la recherche et le nombre de chercheurs (l’Europe représente le premier volume de chercheurs au monde, avec une forte culture de la rigueur scientifique et mathématique, notamment en France), l’environnement scientifique (des centres de recherche de qualité et un écosystème d’innovation dynamique) et enfin les finances grâce au soutien public à la création d’entreprise qui commence à porter ses fruits.

Toujours selon Wavestone, la France est dans le top 5 mondial des deep techs, avec notamment les Etats-Unis et Israël et elle serait bien partie pour devenir à terme numéro un.  

Depuis 2016, les startups françaises débarquent en nombre au CES de Las Vegas.
Depuis 2016, les startups françaises débarquent en nombre au CES de Las Vegas. (JEROME COLOMBAIN / RADIO FRANCE)