Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Deepfake : la Joconde reprend vie grâce à l’IA

Samsung a mis au point une technologie à base d’intelligence artificielle capable de donner vie à une simple photo. Impressionnant.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La Joconde de Léonard de Vinci au musée du Louvre à Paris.
La Joconde de Léonard de Vinci au musée du Louvre à Paris. (MAXPPP)

On connaît la Joconde, visage aussi énigmatique que fixe et immobile. Mais imagine-t-on à quoi pourrait ressembler la Joconde si, par exemple, elle postait une vidéo d’elle-même sur Instagram. Le laboratoire d’intelligence artificielle de Samsung, Samsung AI Center, a mis au point une technologie qui permet de s’approcher de cette fiction. Comment ça marche ? D’un côté, la Joconde et, de l’autre, une vidéo d’une personne qui bouge son visage. Le système prend les traits de la Joconde et les plaque sur le visage animée de la deuxième personne par technologie d’apprentissage machine. Le résultat n’est pas parfait mais néanmoins impressionnant.

Deepfake

Cette nouvelle démonstration de force s’inscrit dans le cadre de la course à l’IA qui agite actuellement les grands du numérique, tels que Samsung, Facebook ou Google, et quelques universités. Ce genre de fausses vidéos est appelé deepfake (littéralement : faux profond). On connaissait les deepfakes composés à base de plusieurs vidéos, notamment de fausses vidéos de Barack Obama, de Donald Trump ou d’Emmanuel Macron. Cette nouvelle technologie de Samsung va plus loin puisqu’elle capable de simuler des mouvements de tête et de visage en partant d’une simple image fixe. C’est ainsi que l’on peut voir le visage de la Joconde bouger et ses yeux regarder dans différentes directions.

Jusqu’où cela peut-il aller ?

Il faut encore des heures de calculs informatiques pour générer quelques minutes de deepfakes encore imparfaits mais cela progresse à toute allure. Si l’on imagine, en plus, la voix d’un imitateur ou même le discours reconstitué avec la voix d’origine d’un chef d’Etat, on a une idée des fake news (infox) du futur. Un futur très proche. De quoi s’inquiéter, évidemment. Cependant, on peut espérer que des antidotes verront le jour sous la forme d’outils informatiques capables de détecter les contenus trafiqués, comme il existe aujourd’hui des outils permettant de détecter des photos retouchées.

La Joconde de Léonard de Vinci au musée du Louvre à Paris.
La Joconde de Léonard de Vinci au musée du Louvre à Paris. (MAXPPP)