Mon info, France info

Mon info. Des erreurs judiciaires au Danemark à cause de mauvaises géolocalisations

Des dizaines de milliers de dossiers seront rouverts au Danemark par le ministère de de la Justice à cause de géolocalisations défectueuses. Il n'est donc pas impossible que des innocents se trouvent derrière les barreaux alors que des coupables courent toujours.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un homme au téléphone.
Un homme au téléphone. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE / FRANCEINFO)

C’est au Danemark que ça se passe et c’est ahurissant. Plus de 10 000 affaires instruites depuis 2012 vont être rouvertes par la justice danoise. Des criminels sont peut-être encore en liberté et des innocents sont peut être derrière les barreaux simplement à cause de leur téléphone ou plutôt de la géolocalisation de leur téléphone. C’est le New York Times qui révèle cette histoire. Des erreurs de localisation ont peut-être conduit des innocents en prison. La justice danoise s’est rendu compte qu’il y avait des failles dans la géolocalisation des téléphones. Qu’elle n’était pas infaillible. Mauvaise configuration et mauvaises antennes relais, le problème, c’est que plusieurs dizaines de jugements – rien que ces deux dernières années – seraient concernés par ces erreurs.

Le ministère de la Justice va donc rouvrir 10 700 affaires afin de restaurer la vérité mais aussi restaurer la confiance dans le système juridique, largement écorné par ces révélations et il n’y a pas de raison que cela ne touche que le Danemark. D’autres pays sont forcément touchés. En tout cas, les données de géolocalisation ne pourront plus justifier une arrestation ni une condamnation de qui que ce soit pendant les deux prochains mois au Danemark. Le temps de faire la lumière sur ces potentielles erreurs judiciaires.

Un homme au téléphone.
Un homme au téléphone. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE / FRANCEINFO)