Micro européen, France info

Micro européen. Changement politique en Italie : les Européens dans l'attente

La Ligue et le Mouvement 5 Etoiles, les deux partis populistes italiens, ont demandé à Giuseppe Conte de former un gouvernement. Les Européens s'interrogent.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Giuseppe Conte, du Mouvement 5 étoiles, à Rome (Italie), le 4 mars 2018.
Giuseppe Conte, du Mouvement 5 étoiles, à Rome (Italie), le 4 mars 2018. (SILVIA LORE / NURPHOTO / AFP)

Plusieurs aspects du programme de ces deux partis populistes, la Ligue et le Mouvement 5 Etoiles, inquiètent à Bruxelles et dans plusieurs pays partenaires au sein de la zone euro.

Commentaires de Tullio Giannotti de l'agence italienne Ansa et de Christian Schubert, correspondant du Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Un programme à 150 milliards d'euros

Ce programme, "en tout cas s'ils le respectent, explique Tullio Giannotti, a été chiffré à 150 milliards d'euros". Il prévoit la mise en place d'un revenu universel, une réforme de l'âge de la retraite qui pourrait être avancé à 60 ans (au lieu de 67 ans aujourd'hui) et une "flat tax" autrement dit une baisse des impôts ramenés à deux taux : 15% et 20%.

Bien sûr, ces dépenses nouvelles risquent de peser sur le budget italien, et cela est "regardé en Allemagne". Ce programme renforce les convictions de l'extrême-droite allemande, elle affirme que les différences entre pays de la zone euro ne peuvent conduire à un rapprochement plus grand. Pour Christian Schubert, "le risque souverain pourrait augmenter" ; l'agence de notation Fitch a déjà annoncé qu'elle pourrait abaisser la note de la Dette italienne, "ce qui pourrait déstabiliser la zone euro".

Des attaques contre l'Allemagne

Mais les craintes ne seraient pas dans l'immédiat, prévoit Tullio Giannotti, car dans un premier temps, le gouvernement cherchera à rassurer les partenaires européens et appliquer des mesures qui ne coûteront rien au budget.

Les deux correspondants évoquent les attaques contre l'Allemagne, venant de responsables politiques italiens. L'Allemagne et l'Europe qui imposeraient leurs conditions aux italiens, c'est le langage habituel des partis populistes, surtout dans les campagnes électorales.

Giuseppe Conte, du Mouvement 5 étoiles, à Rome (Italie), le 4 mars 2018.
Giuseppe Conte, du Mouvement 5 étoiles, à Rome (Italie), le 4 mars 2018. (SILVIA LORE / NURPHOTO / AFP)